La maladie de Parkinson : autres traitements que les médicaments

Les personnes souffrant de cette pathologie éprouvent des difficultés
à conserver leur mobilité. Leur qualité de vie peut être préservée
grâce à d’autres traitements que les médicaments.

L’orthophonie et la kinésithérapie

Après six ou dix ans, la maladie de Parkinson provoque des troubles de
la parole plus ou moins importants. Pour pourvoir mieux articuler,
l’on conseille l’orthophonie. Cette méthode propose aux patients
deux types de solution : la LSVT et la méthode classique. La première
consiste à faire « crier » l’individu pendant un mois environ. La
deuxième consiste à lui apprendre à contrôler sa respiration, sa posture,
son débit et son intonation de sorte à remédier aux problèmes. Pour un
meilleur résultat, l’idéal serait de voir un orthophoniste dès les
premiers signes.

Les victimes de Parkinson éprouvent progressivement des difficultés à
faire des activités physiques. Cela accentue la perte musculaire et la
raideur des articulations. Tant que les membres le permettent, il faut
continuer à bouger : faire du vélo, de la natation, de la marche
ou de la danse. À un stade avancé, il est conseillé de demander l’aide
d’un kinésithérapeute. Ce professionnel apprendra au patient à
solliciter mentalement sa motricité. Il lui donnera des exercices
simples à exécuter et à répéter pour acquérir les gestes habituels au
quotidien.

L’ergothérapie et les cures thermales

Le cadre de vie d’un malade doit être adapté à sa maladie. Pour lui
faciliter la vie, il faut changer son environnement. Par exemple, il
leur faut plutôt une douche qu’une baignoire, il ne faut pas installer
des tapis ou autres accessoires pouvant lui faire perdre l’équilibre.
Si le handicap s’aggrave, il faut consulter un ergothérapeute.
Celui-ci décidera alors des objets utiles pour que le patient puisse
conserver son autonomie. Il conseillera notamment des couverts
adaptés, des poignées dans les toilettes, des fauteuils spéciaux ou
autres.

Les cures thermales font du bien aux malades de Parkinson. Il
existe des centres qui se spécialisent dans les cures Parkinson.
L’objectif est d’améliorer la motricité et lutter contre la rigidité.
Outre les cures thermales, les patients se voient proposer des
activités adéquates par des spécialistes. L’association des soins
thermaux aux autres techniques permet donc à l’individu concerné
de retrouver sa mobilité et vivre une vie adaptée à ses troubles.

vendredi 10 février 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages