Avec Anmma, (amma) répartissez vos énergies sur l’ensemble de votre corps

Apparue il y a plus de mille ans en Chine, la technique de massage Anmma se fait une place dans le monde de la détente et du bien-être. Ayant fait ses preuves pendant plusieurs siècles en Extrême-Orient, elle rencontre aujourd’hui un grand succès dans le monde occidental.

Anmma ou massage énergétique

Importé récemment en Occident, l’anmma ou amma est une technique de massage inventée par les Chinois avant d’être adoptée par les Japonais. Peu connue, la date de l’invention de cette technique remonte à plus de mille ans. Qualifié de massage énergétique, l’anmma a pour but de bien répartir l’énergie sur l’ensemble du corps humain en créant un flux qui part du centre vers les extrémités.

Pour mettre en place ce flux, les praticiens doivent constamment pratiquer le massage dans le sens de l’énergie des méridiens. Bref, l’anmma contribue grandement au bien-être profond du corps humain, car il est efficace dans l’élimination des tensions créées par un état de stress ou par les mauvaises habitudes posturales.

Comment se pratique l’anmma ?

La technique de massage anmma peut se pratiquer en position aussi bien assise qu’allongée. Généralement couché sur une table, le patient peut être avec ou sans vêtement comme il peut être couvert d’un drap. La pratique de cette technique ne requiert aucune huile essentielle. Signifiant littéralement « calmer avec les mains », l’anmma se fait uniquement avec les doigts et les mains. Au cours d’une séance de cette technique, le praticien effectue avec ses doigts des mouvements qui vont des étirements aux bercements en passant par les pressions, les percussions, les pétrissages, les frictions, etc. Chacun de ces mouvements est adapté en fonction des réactions du patient tout au long de la séance. Ils ont pour simple but d’atteindre les 140 points spécifiques de manipulation présents sur notre corps.

Les mouvements qui font la particularité d’Anmma

Par rapport aux autres techniques de massage, l’anmma est rendu particulier par certains mouvements. D’abord, il y a le kata, une succession de manipulations très techniques qui met en avant le travail sur la respiration. Pour permettre au patient de mieux sentir sa respiration, le praticien adopte aussi le susho appakuho qui consiste à exercer des pressions dans le dos en montant sur la table. Avec le boshi junenho, le corps est constamment bercé tout au long de la séance de massage. La séance d’anmma doit également comporter six types de percussions qui offrent une dimension auditive et vibratoire au massage.

lundi 23 mars 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages