Massage de la femme enceinte : bienfaits et précautions

Le massage prénatal détend la future maman sur le plan physique, psychologique et émotionnel. Il peut l’aider à mieux vivre sa grossesse et à se préparer pour un accouchement plus serein. Cependant, dans certaines situations, la prudence est de mise.

Les bienfaits du massage prénatal

Chez la femme enceinte, le massage permet de soulager la sciatique, les crampes, les jambes lourdes et les maux de dos. Il soigne et renforce ses articulations et ses muscles afin qu’elle puisse mieux supporter la prise de poids. Elle pourra ainsi adopter une posture plus appropriée.

Le massage prénatal améliore aussi la circulation lymphatique et sanguine de la future maman. Sa peau devient plus souple, prévenant ainsi l’apparition des vergetures. La respiration est également facilitée. Quant aux gonflements au niveau des pieds et des mains, ils peuvent être minimisés, voire éliminés.

Ce type de massage permet de lutter contre les angoisses, l’anxiété et le stress de la femme enceinte. Il est aussi efficace pour combattre les troubles du sommeil, et pour soulager les migraines, les nausées et les constipations. Un massage prénatal constitue un pur moment de détente et de bien-être pour la future maman et le bébé à venir qui sent les caresses dès ses 4 mois.

Les précautions

Lors d’un massage prénatal, la crème ou l’huile utilisée doit être neutre. Si elle est parfumée, elle peut provoquer des nausées ou des vomissements chez la femme enceinte. Elle ne doit pas non plus contenir d’huiles essentielles pour éviter tout effet sur le fœtus.

Il faut éviter de masser les zones qui présentent des brûlures, des fractures, des inflammations, des ecchymoses, des plaies, des varices, des écorchures ou des bleus. Directement reliée au vagin et à l’utérus, la partie qui se situe entre la cheville et le talon ne doit pas non plus être touchée au risque de provoquer un accouchement prématuré.

Idéal entre le 4e et le 8e mois de grossesse, un tel massage est déconseillé chez une femme cardiaque, diabétique ou hypertendue. Il en va de même s’il s’agit d’une grossesse à risque ou si la future maman a des antécédents de fausses couches, ou encore si elle est sujette à des pertes aqueuses ou sanguines.

vendredi 12 septembre 2014 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages