Le massage à chaque étape de la grossesse

Compte tenu de l’état général de la femme enceinte, le massage peut lui apporter de nombreux bienfaits. Toutefois, selon chaque étape de la grossesse, des précautions sont à prendre.

Le massage lors du premier trimestre

Lors du premier trimestre de grossesse, le massage est généralement déconseillé, voire refusé par les salons et centres de bien-être. En réalité, les massothérapeutes habilités à effectuer un massage à cette étape de la grossesse ne sont pas nombreux et les risques sont trop importants pour que des masseurs non spécialisés le réalisent. Le massage lors du premier trimestre de grossesse n’est pas contre-indiqué si vous vous faites masser par une personne compétente. Bien entendu, le ventre sera un point sensible et on sait également qu’au niveau des chevilles, il existe un point réflexologique dont la forte pression peut entraîner des contractions, voire une fausse couche. La manière de masser compte aussi. En effet, elle devrait s’effectuer en douceur, en commençant par l’effleurage. Un massage trop vigoureux entraîne généralement une chute de pression, néfaste pour la femme enceinte.

Le massage lors du second trimestre

Le second trimestre est l’étape de la grossesse la plus propice au massage. En effet, les risques cités précédemment sont moins importants alors que la femme enceinte commence à ressentir les changements physiques dans son corps. Face à la fatigue constante et au manque de dynamisme, un massage relaxant est conseillé. La détente des muscles, une meilleure circulation sanguine et la réduction des tensions dorsales et lombaires sont alors les objectifs. Le ventre reste très sensible et il est préférable de ne pas le toucher ainsi que les jambes. C’est la période idéale pour s’inscrire à des séances de massage prénatal ou à une cure prénatal en thalasso. Il faut toutefois savoir que les huiles essentielles sont proscrites chez la femme enceinte.

Le massage lors du troisième trimestre

Les massages réalisés au second trimestre peuvent également se faire au troisième trimestre, mais doivent s’arrêter au huitième mois. Sont inclus dans les massages thérapeutiques le massage du périnée qui se fait à un mois et demi de la date prévue d’accouchement. Cela consiste à détendre suffisamment le muscle pour faciliter l’accouchement sans pour autant trop le relâcher pour éviter les incontinences post-natales. A cette même période sont également réalisées les séances de préparation à l’accouchement qui incluent des exercices, mais aussi quelques massages que l’on peut effectuer à la maison.

dimanche 1er janvier 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages