Les yeux au bout doigts, le massage vu par un aveugle

Par cet article, je viens parler d’un problème, ou d’une situation qui reste encore très taboue dans notre société : la nudité.

Le massage est là pour créer un bien être, une détente, un soulagement du corps et de l’esprit. Mais pour que tout cela puisse être, il faut surtout que la confiance s’installe entre les deux intervenants.

Le masseur doit informer son client de tout ce qu’il va faire et surtout ce de qui ne doit pas être fait.

Le client quant à lui, doit informer le masseur de ce qu’il attend et surtout ce qu’il ne souhaite pas subir.

Si ces deux paramètres sont clairs et bien définis, il y aura moins de surprise et surtout la confiance pourra s’installer.

Il reste encore du chemin à faire avent que le massage commence.

Cet acte n’est pas facile ni pour l’un ni pour l’autre.

Et il ne faut pas oublier que de nombreuses personnes ont du mal à se mettre à nues devant les autres.

Là encore, c’est la confiance du masseur qui fera que le client pourra se déshabiller et faire en sorte que le travail commence.
S ur le net, j’ai lu et vu de nombreux témoignages, surtout de femmes qui disaient qu’elles rencontraient de grandes difficultés à retirer leurs vêtements pour se faire masser, c’est pourquoi, j’écris cet article.

Moi, qui suis un jeune débutant dans le massage, j’ai peut être la solution pour cette sorte de phobie.

Je suis une personne aveugle et je ne peux voir avec mes yeux le corps de la personne que je masse.

N’oubliez pas qu’on est dans une société d’images et que le regard est aussi important que l’air, l’eau pour certain d’entre nous. Ce que j’écris peut sembler une évidence, mais je vous assure que c’est encore bien plus que ça.

Les clientes que je reçois, ne se posent pas de questions et elles sont très détendues, surement bien plus qu’on ne le pense. Je touche mais je ne regarde pas, ainsi, la personne se sent en parfaite confiance.

Le travail peut commencer et il n’en sera que bien plus efficace.

Si je suis justement efficace, c’est parce que je me concentre sur la partie du corps que je masse. Mon travail consiste dans le fait de sentir la personne que je masse en fonction du rythme de sa respiration, et surtout en fonction de la texture du membre que je travaille.

J’ajouterais aussi que mon handicap apporte un élément supplémentaire : le toucher.

Le premier massage auquel j’ai participé, c’est l’apprentissage du braille. Vous caressez des petits points toute la journée et si votre toucher n’est pas bien développé, vous ne pourrez pas lire.

Pour le massage, c’est la même chose. Si vos doigts ne sont pas bien placés et si vous n’arrivez pas à lire le corps sur lequel vous travaillez, vous n’en ferez rien.

Alors, s’il vous plait, n’oubliez jamais que la personne qui vient chez vous peut avoir cette phobie et pour faire en sorte qu’elle se sente mieux, il faut juste que vous pensiez à mettre vos yeux dans votre poche ou mettre un bandeau pour la rassurer par exemple.

samedi 1er août 2009 , par Christian Dupuis

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages