La médecine traditionnelle chinoise, un réservoir de bien-être

Théorie regroupant une multitude d’approches de bien-être ou thérapeutiques, la médecine traditionnelle chinoise tient une place de choix au cœur de la médecine douce, même en occident. Découvrez les particularités de ce système médical, vieux de plus 3000 ans avant notre ère.

Origine et assises théoriques de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise, plus connue en occident sous le sigle MTC, est une approche théorique et pratique à branches multiples. Elle regroupe différentes techniques de guérison ou du maintien du bien-être, à l’exemple de l’acupuncture, du tai-chi chuan, du qi gong ou encore de différentes formes de massages développés au fil des années au cœur de l’Empire du Milieu. Toutes les théories relatives à la médecine thérapeutique chinoise ont été élaborées à la base des recherches sur le vivant. La dissection de corps inertes n’a donc pas sa place au cœur d’un tel système.
La médecine traditionnelle chinoise date de plus de 3000 ans avant la naissance de Jésus-Christ. Les thérapeutes de la MTC voient l’homme comme un tout. Aussi, un trouble ou une maladie est toujours considéré sous ses dimensions somatiques et psychiques. Outre les techniques de massage et les gymnastiques régulant la circulation énergétique dans l’organisme, la médecine traditionnelle chinoise intègre également la pharmacopée chinoise, l’utilisation de plantes médicinales dans le traitement des maladies. La médecine traditionnelle a pour objectifs principaux l’assurance de la santé et de la longévité à l’être humain.

La médecine traditionnelle chinoise, pour l’entretien du mieux-être

La médecine traditionnelle chinoise regroupe une multitude de disciplines de guérison, toutes reconnues en territoire chinois. Ces mêmes disciplines sont considérées comme des approches complémentaires à la médecine héritée d’Hippocrate en Occident. Quelle que soit la discipline thérapeutique de la MTC choisie par l’individu, le praticien s’attèle toujours à réguler la circulation de l’énergie vitale qi dans son organisme. La différence réside uniquement dans la manière dont cette régulation est effectuée. L’acupuncture et la pharmacopée entrent souvent en ligne de compte lorsqu’il est question de guérison.
La médecine traditionnelle chinoise met en évidence l’art de soigner par des méthodes purement naturelles. Les patients ont le choix entre des méthodes thérapeutiques variées, dont l’acupuncture, le massage tui na, la pharmacopée… S’il est uniquement question de maintien de la santé, ils peuvent tout simplement opter pour les gymnastiques énergétiques comme le qi gong, le tai-chi chuan ou encore le tao yin. Ces méthodes stimulent les blocages énergétiques dans l’organisme du patient et enclenche le processus naturel d’autoguérison. Elles éliminent le stress et la nervosité et procurent de la vitalité.

vendredi 26 novembre 2010 , par Articles santé beauté, Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages