Tabac - les différentes méthodes pour arrêter de fumer

Envie d’arreter de fumer ? Différentes méthodes de sevrage sont désormais proposées pour compenser progressivement le manque de nicotine. Patchs, gommes à mâcher, inhalateurs, ... vous avez l’embarras du choix.

Envie d’arrêter de fumer ?

Différentes méthodes de sevrage sont désormais proposées pour compenser progressivement le manque de nicotine. Patchs, gommes à mâcher, inhalateurs, ... vous avez l’embarras du choix.

Les traitements de substitution nicotinique pour arrêter de fumer en douceur

Chez les fumeurs, la dépendance au tabac est surtout occasionnée par la nicotine. Il est difficile d’arrêter en un clin d’œil le tabac même si la motivation est là. C’est pour cela que de nombreux laboratoires ont mis au point des traitements de substitution nicotinique (TSN). Ils se déclinent sous plusieurs formes (patchs, gommes, comprimés, ...) mais le principe est le même : diffuser de la nicotine sans intoxiquer les poumons.

Les TSN sont des traitements dont la durée de la prise varie d’un individu à l’autre. En général, les TSN pris au début du sevrage sont de fortes doses. Plus on avance, plus il faut diminuer la dose de TSN jusqu’à l’arrêt total. Les patchs sont pratiques dans la mesure où il suffit de les coller et de les laisser agir jusqu’en fin de journée. Collé à la peau, le patch diffuse ses substances et l’envie de fumer s’envole après une trentaine de minutes.

Certains préfèreront les gommes à mâcher et les comprimés à sucer. Le principe est simple : en prendre chaque fois que l’envie de fumer se fait ressentir. Pour se sentir bien dans sa peau toute la journée, il est conseillé d’avoir sur soi une quantité suffisante de gommes ou de comprimés. Plus cher mais aussi efficace, l’inhalateur permet de conserver un moment le geste de fumer. Le principe : aspirer par l’embout de l’inhalateur de l’air chargé de nicotine.

Médicaments et thérapies pour arrêter de fumer : aussi efficaces ?

Des médicaments peuvent être prescrits dans le cadre du sevrage, surtout pour venir à bout d’une trop grande dépendance. Toutefois, une consultation médicale est indispensable pour en bénéficier. Le Champix et Zyban LP font désormais partie des traitements du sevrage mais comme tout médicament, ils possèdent des contre-indications et des effets secondaires. Toutefois, un suivi médical régulier permet de prévenir tout risque de complication.

Les thérapies comportementales sont souvent combinées aux TSN. Elles s’adressent en premier lieu aux « fumeurs sociaux » (ceux qui sont influencés par leur environnement) et à ceux qui en sont dépendants psychologiquement (ceux qui le considèrent comme un anti-stress). Pratiquées en individuel ou en groupe, ces thérapies tendent à agir à la racine même du problème. Elles visent à changer le mode de pensée des fumeurs, à changer leur comportement pour prévenir les rechutes.

mardi 17 février 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages