Les vertus du millepertuis

Le millepertuis est une plante à fleurs jaunes de la famille des herbacées qui détient certaines vertus thérapeutiques qui ne sont plus à prouver. On l’utilise surtout dans la médecine douce pour traiter certains troubles, comme l’insomnie, les hémorroïdes, les douleurs gastriques, les problèmes liés aux voies respiratoires, la dépression et bien d’autres encore.

Quand et comment utiliser le millepertuis ?

Avant tout, il faut connaître les propriétés de cette plante médicinale. Le millepertuis est à la fois un cicatrisant, un antiseptique et un anxiolytique. Cette plante herbacée vient facilement à bout des problèmes d’insomnie à raison d’une prise régulière d’une tisane, mais elle peut tout aussi bien soulager certaines maladies complexes, comme les hémorroïdes et les troubles respiratoires. Étant un puissant cicatrisant, le millepertuis est un excellent remède contre les douleurs stomacales.

Parmi les divers effets thérapeutiques du millepertuis, son action antidépresseur est sans doute la plus importante. Le millepertuis est réputé depuis longtemps pour son influence sur la dépression, particulièrement pour la phase initiale. Cette plante dispose en effet d’une qualité suprême, celle d’éliminer les angoisses et l’anxiété. C’est la raison pour laquelle on prescrit souvent une cure de millepertuis aux personnes dépressives. Avec de la rigueur, le millepertuis peut résorber complètement les troubles relatifs à la dépression.

Formes d’usage et contre-indications

Le millepertuis peut être administré de diverses manières telles que la voie cutanée, sous forme de teinture, de pommade et d’huile, ou par voie orale sous forme de comprimés et de tisane. Bien sûr, le choix de la forme d’usage dépend entièrement de la maladie à traiter. Même si le millepertuis est une plante assez anodine à première vue, il ne reste pas moins que c’est un médicament puissant de par ses principes actifs, c’est pourquoi il faut l’utiliser avec prudence.

Le millepertuis n’est certainement pas exempt d’effets secondaires, donc sa consommation pourrait empirer encore plus la maladie à traiter si on ne prend pas les précautions adéquates. Pour éviter les interactions médicamenteuses, il est préférable de demander l’avis d’un médecin avant de commencer une cure de millepertuis si un autre traitement est en cours. De plus, il faut d’abord s’assurer que l’on n’est pas intolérant à l’un des constituants du millepertuis avant de l’utiliser. Pour cela, il est toujours recommandé de s’en tenir à un avis médical ou de demander conseil auprès d’un herboriste qualifié.

mardi 23 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages