La musicothérapie : la guérison par la musique

Méthode de guérison au cœur de la médecine douce, la musicothérapie attise la curiosité des amateurs de méthodes de bien-être en ce troisième millénaire. Plus de détails sur les caractéristiques de cette méthode de guérison.

Les principes fondateurs de la musicothérapie

Si les vertus de la musique sont reconnues par l’homme depuis l’Antiquité, son utilisation à titre de méthode thérapeutique n’est envisagée que depuis le vingtième siècle. Les Américains sont parmi les premiers à avoir étudié scientifiquement les effets bénéfiques de la musique sur le corps et l’esprit. La France a commencé à s’intéresser aux vertus de la musicothérapie dans les années 1940. Les spécialistes français de la médecine douce ont commencé à utiliser la musicothérapie comme méthode de relaxation ou de guérison à partir des années 70.

La musicothérapie est une branche importante de ce que les spécialistes des médecines douces appellent l’art-thérapie. En effet, la musicothérapie vise essentiellement à aider les personnes ayant du mal à communiquer et à exprimer leurs sentiments envers autrui. Grâce au psychologue et chercheur français Alfred Tomatis, créateur de la désormais fameuse Méthode Tomatis, la musicothérapie est proposée depuis les années 80, dans le cadre de traitements contre l’anxiété, la dépression et de certaines maladies mentales.

La musicothérapie en pratique

Une séance typique de musicothérapie dure généralement de 30 minutes à une heure. La thérapie peut être suivie de manière individuelle ou en groupe suivant les préférences. Pour les personnes ayant une certaine connaissance de la musique, le musicothérapeute propose souvent « la musicothérapie active ». Autrement dit, le patient est invité à produire de la musique à partir d’un instrument de son choix ou encore par le chant. Même s’il s’agit d’une thérapie non verbale, le psychothérapeute questionne souvent le patient sur son état de santé général après l’exécution d’un morceau de musique.

Le thérapeute peut également proposer la méthode appelée « musicothérapie passive », surtout lorsque l’objectif vise à l’équilibre de l’état émotionnel de l’individu. Durant la séance, le patient est alors invité à écouter des extraits musicaux relaxants. Les morceaux sont minutieusement choisis en fonction des préférences musicales de l’individu à traiter. Ce procédé thérapeutique vise dans un premier temps à la relaxation générale pour influer à la fois sur le corps et l’esprit et encourager une redynamisation efficace. La musicothérapie s’adresse à la fois aux hommes, aux femmes et aux enfants.

jeudi 1er avril 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages