La Paranoïa - Une psychose à ne pas prendre à la légère

Maladie psychiatrique classée dans la liste des psychoses, la Paranoïa altère de manière non-négligeable les relations sociales d’un individu. Comment se défaire d’une telle maladie ?

La Paranoïa : une maladie aux mille facettes

Plus qu’un trouble, la Paranoïa remplit toutes les conditions relatives à ce que les psychologues appellent une maladie psychiatrique. La Paranoïa se caractérise par un gonflement démesuré de l’égo ajouté d’une méfiance exagérée à l’égard d’autrui. Le Paranoïaque s’estime plus intelligent que les autres. Il a toujours tendance à imposer ses idées sans prendre en compte celles des autres. Sa méfiance à l’endroit des autres se traduit par des pensées selon lesquelles tout le monde lui veut du mal. Le Paranoïaque est toujours aux aguets et ne fait confiance à personne.

Les pensées profondes du Paranoïaque se traduisent généralement par des délires psychotiques dans la société. Les délires peuvent être d’ordre passionnel, interprétatif ou encore relationnel. Le Paranoïaque pense par exemple que la plupart des femmes lui portent un amour secret dans leur cœur, que ses amis et connaissances cultivent un mépris non avoué à son égard et que sa présence n’est jamais souhaitée en temps de fête ou d’allégresse. Tout en étant mégalomane, le Paranoïaque se sent rejeté par son entourage. Son orgueil démesuré le pousse par la suite à s’isoler.

Prévention et traitement de la Paranoïa

La Paranoïa est une maladie psychologique touchant en majorité les personnes qui négligent l’introspection au cours de leur existence. La maladie se cultive à partir de l’adolescence et devient grave vers la trentaine. Pour la prévenir, il suffit seulement de savoir s’estimer à sa juste valeur. L’homme sera ainsi capable de définir ses capacités physiques et intellectuelles mais également ses limites. La pratique sportive, notamment la pratique des arts martiaux peut aider l’homme à atteindre cet équilibre existentiel. Grâce à l’éducation martiale, l’homme sera en paix avec lui-même et également à l’aise dans ses relations sociales.

La difficulté du traitement de la Paranoïa réside dans le fait que le malade ignore sa maladie. Ses proches ne peuvent également pas affirmer qu’il souffre d’une maladie car la Paranoïa n’est jamais accompagnée d’une perte des facultés intellectuelles. Aussi, la consultation d’un psychothérapeute n’est seulement effectuée que lorsque le malade commence à cultiver des pensées suicidaires à cause du sentiment permanent de solitude. Le traitement se résume généralement par la prise de médicaments antidépresseurs, la psychanalyse ou encore l’échange verbal régulier entre le psychothérapeute et le malade.

samedi 24 octobre 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages