Le marronnier d’Inde

Le marronnier d’Inde, tout comme la vigne rouge, possède une propriété vitaminique P. Outre ses vertus médicinales, le marronnier d’Inde s’utilise aussi comme un arbre ornemental.

Le marronnier d’Inde, un arbre ornemental aux vertus veinotoniques

Détrompez-vous, le marronnier d’Inde ne vient pas d’Inde, mais des régions balkaniques et d’Asie occidentale. Et il ne faut pas confondre le marronnier d’Inde et le marronnier. Contrairement à ce dernier, le fruit du marronnier d’Inde n’est pas comestible ; pire il est toxique. En effet, il contient une toxine, l’esculine, qu’il faut soustraire de la graine du fruit. À partir de cette graine, on extrait l’escine, la substance active de la plante. L’appellation « esculine » est dérivée du nom botanique aesculus hippocastanum de la plante. Grand arbre pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres de haut, le marronnier d’Inde est aussi un arbre ornemental.
Il n’est pas étonnant qu’on le retrouve souvent dans les parcs, les rues, et surtout les cours des écoles. On le retrouve même à près de 1000 mètres d’altitude. L’arbre possède des vertus veinotoniques, anti-œdémateuses, et anti-inflammatoires. Très utilisé en phytothérapie, le marronnier d’Inde permet de traiter les jambes lourdes, les varices, les engelures, les ecchymoses et les hémorroïdes. La graine de l’arbre permet aussi, semble-t-il, de traiter les ulcères veineux. En résumé, il règle les problèmes d’insuffisance veineuse et renforce les parois des vaisseaux. Par ses vertus décongestionnantes aussi, le marron d’Inde est efficace pour enlever les cernes sous les yeux, et pour assainir les tissus.

Posologie d’utilisation du marronnier d’Inde

Le marron d’Inde peut s’administrer sous différentes formes : en gélule - extrait sec et poudre sèche -, en décoction-infusion, ou en extrait aqueux. On retrouve ces éléments en pharmacie et dans les boutiques de diététique. Tous les médicaments issus du marronnier d’Inde sont déjà exempts d’esculine, rassurez-vous. Quelle que soit la forme du remède qu’on consomme, la dose idéale d’escine qu’on peut absorber varie entre 100 à 150 mg par jour. Pour une infusion efficace et idéale, mettre 40 g de marrons concassés dans 1 l d’eau, et faire porter à ébullition pendant 5 minutes. Ensuite on attend 10 minutes et on retire les marrons. Infusion à boire en 2 tasses par jour pendant 3 semaines.
Pour la gélule en poudre totale sèche, la dose quotidienne est de 1 à 2 grammes. À prendre en trois fois au début de chaque repas. Pour l’extrait aqueux, une ampoule avant chaque repas suffit. Il y a également l’huile de marron, à appliquer sur les zones corporelles rhumatiques. On a aussi la lotion astringente, qu’on applique sur les varices. Cependant il faut être vigilant et ne consommer que les graines ou les écorces normalisées, c’est-à-dire sans esculine. Il est fort recommandé de ne pas consommer les graines fraîches. Et le marron d’Inde n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

mercredi 17 novembre 2010 , par Articles santé beauté, Rédactrice en chef

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages