La prêle : vertus sur la santé

Présente sur terre avant même l’apparition de l’homme, la prêle se range parmi les plantes précieuses de la phytothérapie. Efficace pour soigner les plaies et les douleurs articulaires, la prêle se singularise par sa forte teneur en silice.

La prêle : une plante médicinale

La prêle est une plante connue et utilisée depuis longtemps par l’homme pour le traitement des maladies. Dénommée également queue de cheval ou herbe à récurer, la prêle est une plante sauvage poussant en abondance en Amérique Latine, en Afrique, en Europe et même dans certains pays asiatiques. Mesurant 50 cm environ lors de sa maturité, la prêle ne produit ni fleurs, ni fruits. L’espèce la plus utilisée par l’homme est la prêle des champs. Sa récolte s’effectue généralement au mois de juin.

Si la prêle est connue par l’homme depuis une époque lointaine, son utilisation à titre thérapeutique nécessite cependant l’avis d’un thérapeute. La prêle des champs est riche en potassium, calcium, vitamine C et flavonoïdes, tanin, soufre, magnésium, fer, sodium, etc. les médecins ayurvédiques utilisent cette plante pour ses propriétés diurétiques et pour le traitement des infections urinaires. Dans ce cas, la plante peut être administrée sous forme de décoction ou encore intégrée dans l’alimentation comme salade.

Les vertus de la silice de prêle

La silice compte parmi les éléments minéraux les plus prisés dans la prêle des champs. Effectivement, la plante intègre entre 8 et 10 % de silice dans sa composition. La silice est un élément minéral important pour la croissance de l’être humain. Elle assure la bonne santé des os, des muscles, des tendons et des cartilages. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la prêle des champs est prescrite pour le traitement des douleurs musculaires, mais surtout pour la prise en charge des maladies articulaires.

La silice de prêle assure la fixation du calcium dans l’organisme humain. Elle prévient également la baisse significative des défenses immunitaires. La présence de silice dans la prêle des champs justifie également l’utilisation externe de la plante dans le traitement de maladies superficielles telles que les plaies ou encore les éruptions cutanées. En phytothérapie, la prêle est proposée à titre d’aliment et peut prendre la forme de décoction. Consultez un phytothérapeute avant d’utiliser la prêle des champs à des fins thérapeutiques.

mardi 4 mai 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages