Le pied bot varus équin, une déformation qui peut toucher l’enfant

Le pied bot varus équin ou pied bot est une déformation congénitale qui touche les membres inférieurs de l’enfant. On le rencontre davantage chez les garçons que chez les filles. Diagnostiqué à un stade précoce, il est encore possible de corriger cette anomalie.

Le pied bot varus équin : les symptômes

Le pied bot se manifeste par une déformation de la forme, de la taille ou de la position des pieds. Dans des rares cas, il se traduit par une anomalie des os. La déformation est surtout localisée au niveau du tendon ou des ligaments du pied. Il est reconnaissable quand le pied est tourné vers l’intérieur et les orteils sont pointés vers le bas. Cette déformation se développe au stade fœtal. Mais il est possible de faire un diagnostic prénatal de la maladie, c’est-à-dire pendant la grossesse. L’échographie s’avère donc indispensable afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour éviter le développement de l’anomalie.

Cette déformation se fige avec le temps, causant la rigidité de l’articulation. Après cela, des cors et des ulcères se forment le long du bord extérieur du pied. De ce fait, l’enfant peut marcher, mais uniquement sur le bord externe ou sur le dos de son pied. Ce geste s’avère pourtant pénible et douloureux. En plus, il ne peut pas porter des chaussures.

Le pied bot varus équin : les traitements

S’il est diagnostiqué à un stade précoce, le traitement du pied bot peut commencer dès la naissance de l’enfant. La méthode la plus utilisée est la kinésithérapie. Il est également possible de le traiter par la méthode orthopédique qui consiste à placer des plâtres ou des attelles sur le pied du bébé. Deux ou trois jours après la naissance de l’enfant, son pied est plâtré depuis l’orteil jusqu’en dessous ou au-dessus du genou. Le plâtre doit être changé chaque semaine. Ce traitement dure trois à six mois. Quelques fois, ces deux thérapies peuvent être appliquées en parallèle.

D’autre part, le pied bot peut être traité chirurgicalement. L’opération a alors pour but de corriger la position anormale des tendons, des ligaments ou de l’articulation du pied de l’enfant. Ce dernier doit être hospitalisé pendant deux ou trois jours. Dix à douze semaines après l’intervention chirurgicale, le pied est encore plâtré afin de bien positionner les os. Après quelques semaines, le plâtre peut être enlevé et remplacé par des attelles. Ils ne doivent être utilisés que pour une journée seulement. Au fur et à mesure que l’enfant marche, le port d’attelles peut être réduit progressivement.

mercredi 24 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages