Ces plantes qui assainissent notre intérieur

Les plantes dépolluantes sont une excellente alternative aux dispositifs artificiels qui consomment de l’énergie. Toutefois, le choix de ces plantes ne peut se faire n’importe comment.

L’importance de dépolluer l’air intérieur

L’air intérieur est aussi pollué que celui qui règne à l’extérieure de nos murs. En cause, le formaldéhyde, connu pour ses propriétés cancérogènes et allergènes. Ce gaz est présent aussi bien dans les désodorisants que dans les peintures et divers produits ménagers. L’aération est le premier geste à faire pour assainir l’air de votre intérieur. Laisser les volets ouverts durant une dizaine de minutes suffit pour renouveler l’air ambiant. Pour optimiser l’assainissement de l’air, le recours aux plantes dépolluantes constitue une solution plus qu’efficace afin de retrouver un air sain chez soi.

Les plantes vertes permettent en effet d’absorber les polluants de l’air, notamment le dioxyde de carbone et le formaldéhyde grâce à leurs feuilles douées de photosynthèse et de respiration. Cette respiration est à l’origine du phénomène de sudation qui favorise le taux d’humidité dans la maison et rend l’air encore plus agréable en plus de le charger en oxygène. Mais encore faut-il savoir quelles plantes mettre chez soi et à quel endroit les placer.

Les plantes à mettre chez soi pour assainir l’air

Quand on sait qu’une plante à la vertu dépolluante peut assurer l’assainissement d’une étendue de presque 10 m², le nombre et la taille des plantes dépolluantes à mettre dans son intérieur dépendent alors de la taille de la maison. L’efficacité d’une plante dépolluante dépend aussi de son emplacement. Les plantes à mettre dans la cuisine et la chambre par exemple sont différentes.

Les plantes-araignées sont efficaces pour nettoyer l’air dans le salon, la salle à manger et la cuisine. Pour les chambres, le cyclamen est à préconiser. L’orchidée papillon est particulièrement efficiente contre le monoxyde de carbone tandis que le philodendron et l’aloe vera sont réputés pour leur pouvoir anti-formaldéhyde. Enfin, le cactus, généralement placé dans le salon, permet de neutraliser certaines ondes nocives émanant du WiFi et autres dispositifs.

lundi 27 février 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages