Les poissons de Kangal : la solution pour lutter contre le psoriasis

On est entre 1,5 million et 2,5 millions à souffrir du psoriasis en France. Maladie encore mal connue, le psoriasis est une affection dermatologique auto-immune qui occasionne la formation de plaques, bien souvent bénignes, mais créant un mal-être chez les patients. Les poissons du Kangal, en Turquie, sont une solution pour prendre en main cette maladie.

Les poissons de Kangal, une alternative aux traitements médicamenteux

Les chercheurs n’ont pas encore réussi à trouver les médicaments qui soignent définitivement le psoriasis, car même la nature exacte de la maladie n’est pas encore déterminée. On sait juste qu’il s’agit d’une maladie auto-immune qui occasionne un renouvellement trop rapide de l’épiderme sur certaines parties du corps. Dans les cas les plus graves, tout le corps peut être recouvert de plaques rougeoyantes. Les poissons de la station thermale de Kangal, en Turquie, sont une alternative aux traitements médicamenteux pour atténuer les manifestations du psoriasis.

C’est au cœur de l’Anatolie que se trouve la charmante ville thermale de Kangal. Loin des images de carte postale, cette ville est surtout réputée pour abriter une espèce de poisson particulière, le garra rufa. En se nourrissant des peaux mortes, ces petits poissons débarrassent la peau des squames. La maladie n’est pas guérie, mais la peau retrouve un meilleur état. Aux actions bénéfiques des poissons viennent s’ajouter les bienfaits des eaux thermales.

Zoom sur les poissons-médecins du Kangal

Il existe à Kangal un centre spécialisé dans le traitement du psoriasis qui élève des poissons garra rufa. Ces poissons ne vivent que dans les eaux douces comprises entre 18 °C et 27°C. Dans la région, l’eau thermale offre une température propice à leur évolution. Mesurant entre 2 et 9 cm, cette espèce se nourrit de peaux mortes, mais certains spécialistes affirment également que le dithranol contenu dans leur salive a des actions bénéfiques sur la peau.

Le traitement par les garra rufa n’est pas du tout douloureux, mais les plus chatouilleux devront s’adapter aux centaines de petits mordillements. Une visite préalable est obligatoire avant d’entamer une cure au centre thermal de Kangal. Les personnes victimes d’affections de la peau de nature contagieuse n’y sont pas admises.

mardi 24 juillet 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages