Prévenir et traiter le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel regroupe l’ensemble des signes physiques et émotionnels touchant la plupart des femmes chaque mois, 2 à 7 jours avant les règles. Ce syndrome est très poussé chez certaines personnes, mais il est possible de le prévenir ou de le traiter.

Les symptômes du syndrome prémenstruel

S’il vous arrive à une certaine période de changer subitement d’humeur ou de sentir un changement quelconque au niveau de votre corps, il s’agit probablement du syndrome prémenstruel dû à l’activité des hormones avant les règles. Il existe plusieurs symptômes, comme une fatigue poussée, de l’insomnie, une migraine, un gonflement du bas ventre, une poussée d’acné, des crampes abdominales et des douleurs musculaires. Du point de vue émotionnel, on observe chez certaines personnes une irritabilité, une déconcentration, une anxiété et une dépression.

Comment prévenir le syndrome prémenstruel ?

Tout d’abord, faites des exercices physiques régulièrement, d’une durée moyenne de 25 minutes, 3 fois par semaine. Vous constaterez une amélioration générale. Vous pouvez faire de la natation, la danse, la marche ou du jogging. Ces exercices permettent de régulariser la fluctuation des hormones. Évitez le stress dans la mesure du possible ! Offrez-vous des séances de massage, de yoga ou autre forme de relaxation pour vous détendre si besoin. Pour ce qui est de l’alimentation, mangez équilibré à des heures régulières et 3 fois par jour. Pensez à consommer quotidiennement des aliments riches en calcium et magnésium. Réduisez au maximum la consommation de caféine et de boissons gazeuses. Consommez davantage d’aliments riches en fibres alimentaires et en glucides. Réduisez également le sel dans vos repas quotidiens. De préférence, cuisinez vos repas au lieu d’acheter les plats industriels afin de veiller vous-même à la composition de vos plats.

Les traitements du syndrome prémenstruel

Chez certaines femmes, le syndrome prémenstruel est inévitable. Une bonne hygiène de vie peut ne pas suffire afin de soulager les symptômes. Dans ce cas, faites appel à des traitements médicaux. L’efficacité de ces derniers varie d’une femme à une autre. Il est toujours préférable de demander conseil à votre médecin avant de prendre quoi que ce soit. Il pourra ainsi vous prescrire des anti-inflammatoires ou vous conseiller des contraceptifs oraux ou timbres d’œstrogènes et de progestérones.

lundi 28 janvier 2013 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages