Le Relâchement myofascial : thérapie peu connue mais en progression

Le relâchement myofascial, encore à ses débuts en France, est une thérapie médicale basée sur le relâchement du « fascia », le tissu connectif du corps.

Définition et principe du relâchement myofascial

Le terme « relâchement myofascial » vient de la traduction de l’expression américaine « myofascial release », il désigne une technique de thérapie corporelle. La connaissance du relâchement myofascial implique une connaissance du fascia, terme qui désigne l’enveloppe qui relie et entoure tous les tissus du corps humain. C’est par exemple le fascia qui fait que les muscles de notre corps peuvent glisser les uns sur les autres. Selon le thérapeute John F. Barnes, pionnier de cette thérapie et directeur de plusieurs centres de relâchement myofascial aux Etats-unis, le fascia est composé de collagène et de fibres élastiques. Il enveloppe tout le corps de la tête aux pieds.

Selon toujours les explications de ce thérapeute, qui a passé 44 années à faire des recherches pour traiter les dysfonctionnements et la douleur du corps humain, le fascia a une structure très dense. Il relie tous les muscles, organes, nerfs, artères, veines et tissus de notre corps, même le cerveau et la mœlle épinière. Barnes précise que lorsque le fascia fonctionne normalement, il a la capacité de se déplacer et de s’étirer sans problème. Mais c’est en cas de traumatisme, d’inflammation, de blessure que le fascia perd sa mobilité, ce qui provoque des douleurs, des tensions ou même des maux de tête quand les tensions sont cervicales.

L’application et les bienfaits du relâchement myofascial

Pour relâcher ces tensions, le fasciathérapeute (kinésithérapeute spécialiste du traitement du fascia) va donc appliquer des techniques variées. Ainsi, il peut par exemple étirer la peau du patient à l’aide des deux mains, exercer doucement une traction sur un membre, ou encore presser légèrement sur diverses zones du corps. En fait, le relâchement myofascial doit être une thérapie individuelle, personnalisée et unique, autrement dit, modulée selon les besoins de chaque patient. Les points communs entre chaque thérapie sont simplement la durée et la douceur.

Le premier objectif du relâchement myofascial est d’éliminer la contraction myofasciale, autrement dit de redonner au corps sa mobilité et d’éliminer la douleur. La portée de cette thérapie, selon son pionnier, s’étend jusqu’aux problèmes de santé tels que les tensions musculaires, les douleurs chroniques, les maux de dos, les sciatiques, etc. Barnes prône également l’utilisation du relâchement myofascial pour traiter les prostatites chroniques. Il estime en effet que dans 95% des cas, la prostatite chronique n’est pas un problème d’infection ni d’organe, mais plutôt une tension musculaire chronique. Le nombre de spécialistes du relâchement myofascial en France est actuellement en train de s’accroître.

mardi 25 août 2009 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages