Retrouver le bien-être par la respiration

Nous ne nous en rendons pas bien compte, mais notre bien-être commence par des choses simples que le corps lui-même peut réaliser. En effet, si on explore les possibilités offertes par celui-ci, on comprendra comment savoir respirer peut procurer un bien-être fondamental.

La respiration, développeur premier du bien-être

Le bien-être passe tout d’abord par l’absence d’angoisse, la gestion du stress et la relaxation. Tout cela peut être maîtrisé par la respiration. Par exemple, un rythme respiratoire lent fait baisser le niveau de stress. De la même manière, les émotions peuvent être gérées par la respiration. Il a été démontré que le rythme respiratoire lent permet au corps d’être complètement apaisé, et le cerveau ne réagissait plus aux agressions extérieures, permettant à celui qui médite de ne pas être perturbé par les émotions. Vous comprenez alors pourquoi on vous demande de respirer lorsqu’une mauvaise nouvelle surgit. Également, le bien-être est indissociable de la santé. Tout comme le sommeil, une bonne respiration favorise une bonne santé. Entre autres, elle régule le système cardio-vasculaire, stabilise la tension artérielle et agit sur les défenses immunitaires.

La respiration s’apprend et se pratique

Une bonne respiration doit s’apprendre. À l’instar des méditations, cela ne se fait pas au hasard et s’acquiert petit à petit. Si nous avons parfois des difficultés à nous « écouter » respirer, il est pourtant important de faire cet effort avant de pouvoir apprendre à mieux respirer. Plus qu’une question d’inspiration et d’expiration, il faut avoir le bon rythme. Généralement, il s’agit de quinze respirations par minute. Ceux qui sont avancés dans la méditation peuvent atteindre un rythme correspondant à six respirations par minute. Généralement, nous avons tendance à respirer trop vite alors que la façon idéale de respirer consiste à expirer le plus longtemps possible. Avant cela, l’inspiration doit être franche pour bien aérer les poumons. Il n’est pas évident d’apprendre à respirer et de changer ses habitudes respiratoires du jour au lendemain. Il faut s’exercer plusieurs minutes par jour. Des exercices peuvent accompagner ces petits gestes, tels que la suspension du souffle. Pour un résultat efficace, s’initier au yoga est une alternative intéressante.

mercredi 16 novembre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages