La respirologie : comment ça marche ?

Mieux nous respirons, mieux notre énergie vitale est ancrée. C’est sur ce concept que se base la respirologie. Les bienfaits de cette science s’acquièrent grâce à quelques exercices simples.

Qu’est-ce que la respirologie ?

La respirologie est axée sur une utilisation optimale de la respiration chez les bien-portants. Elle permet à l’être humain de mieux se connaître et se comprendre grâce au souffle. Il s’agit d’une approche transversale mettant en relation la fonction respiratoire et les expériences réalisées depuis la nuit des temps et au fil des siècles. L’objectif est de mieux utiliser la respiration, puisqu’il s’agit d’une richesse présente en chaque être humain.

La respirologie découle des réflexions faites par différents corps de métier, allant de la santé au sport et à l’art en passant par les pratiques psycho-corporelles et le savoir-faire paramédical.

Quelques exercices de respirologie

Le nombre de cycles de respiration par minute est significatif d’une bonne ou mauvaise manière de respirer. Il est fréquent que, dans votre besoin d’agir, vous poussiez démesurément votre corps qui se met alors plus à haleter qu’à respirer. La meilleure façon de faire est d’inspirer profondément comme pour remplir la cage thoracique, puis d’expirer. De cette manière, vous faites le plein d’oxygène pour en envoyer suffisamment dans les muscles, le cerveau et les cellules. Cet exercice vous rend moins fatigué. Pour bien scinder les moments où vous inspirez, réalisez-les à l’arrêt puis commencez à marcher pendant que vous expirez. Lorsque vous aurez intégré cette manière de faire dans vos habitudes, vous gagnez en vitalité.

Pour vous libérer pleinement de tout ce qui peut vous retenir, chantez à tue-tête. Pas besoin d’être un vrai ténor ni d’avoir une voix enchanteresse. L’essentiel est de se laisser aller, de ne pas se sentir prisonnier de quoi que ce soit, de vivre pleinement la liberté d’expression. Votre diaphragme devient une caisse de résonance d’où sort toute la puissance du son. Appuyez-vous aussi de votre cage thoracique, qui se prolonge jusqu’aux omoplates, au plexus solaire et aux lombaires.

En plus de respirer avec tout cet attirail, sachez que vous pouvez aussi respirer avec le dos. C’est une façon de soulager la colonne et d’acquérir en sérénité et en puissance.

samedi 11 juillet 2015 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages