Les vertus thérapeutiques de la rhubarbe

La rhubarbe est un légume originaire du nord de l’Asie, plus particulièrement de Sibérie. Elle entre dans la préparation de nombreuses recettes sucrées ou salées. Elle est aussi utilisée pour traiter certains troubles.

Les caractéristiques de la rhubarbe

La rhubarbe a pour nom scientifique Rheum rhaponticum. C’est une herbacée vivace qui appartient à la famille des Polygonacées. Les feuilles de la plante sont très toxiques à cause de la forte teneur d’acide oxalique. Ce sont les tiges et les racines qui sont utilisées en phytothérapie. La rhubarbe contient du glucide, plus particulièrement, de l’amidon, du tannin et du polyphénol. De plus, elle renferme des acides tels que l’acide oxalique, l’acide gallique, et l’acide cinnamique. Des vitamines A, C, D et B sont présents à l’intérieur de la plante. D’autre part, elle contient des sels minéraux comme le calcium, le magnésium, le phosphore et le fer. Par la présence de ces éléments, la rhubarbe possède des effets antioxydant, tonique, antianémique, purgative, vermifuge et cholagogue. En outre, les fibres attribuent un effet laxatif à ce légume. Enfin, elle est aussi stimulante et reconstituante.

Les principales indications

La rhubarbe diminue le taux élevé de cholestérol dans le sang en favorisant l’absorption et l’excrétion de graisses. De plus, elle remédie aux constipations occasionnelles ainsi qu’aux diarrhées chroniques. Elle est également recommandée pour drainer le foie. D’un autre côté, elle est bénéfique pour calmer les personnes nerveuses. En outre, elle est indiquée pour traiter l’anémie. Dans ce cas, mangez un bol de compote de rhubarbe chaque matin, pendant 2 ou 3 semaines. Sinon, vous pouvez utiliser de la teinture mère. La décoction de racine peut aussi remédier à l’anémie. Enfin, vous pouvez macérer 50 g de racine dans du vin doux pendant 10 jours.

Les contre-indications

La rhubarbe est déconseillée aux personnes qui ont des problèmes cardiovasculaires. Elle ne doit pas être consommée par des sujets atteints de rhumatisme ou de goutte. En outre, elle est à proscrire en cas d’acidité de l’estomac ou d’hémorroïde. En effet, elle peut provoquer un accident mortel. Elle ne doit pas non plus être ingérée par les personnes qui présentent un trouble rénal, car l’oxalate pourrait accentuer les dommages rénaux. En aucun cas, la rhubarbe ne doit être prise par une femme enceinte ou allaitante, car l’acide qu’elle contient rend amer le lait du bébé.

mercredi 10 août 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages