Le rolfing ou le massage des tissus conjonctifs

Fait assez rare dans ce domaine, le rolfing n’est pas une technique de massage ancestrale. En fait, il s’agit d’une approche relativement récente, fruit des recherches d’Ida Rolf.

Origine du rolfing

Ida Rolf, l’Américaine qui a fondé la méthode du Rolfing, est à la fois un docteur en biochimie et une pratiquante assidue de yoga. L’idée de la méthode d’intégration structurelle lui vient de là. Souffrant de séquelles d’une chute de cheval, elle va prouver que le travail des tissus conjonctifs permet à l’organisme de retrouver son équilibre et atténue certains troubles. La thérapie consiste à faire un massage dans l’objectif de remettre en place la posture du corps. Les mouvements en deviendront plus libres et plus légers. Le bien-être n’est pas en reste ! Comme toutes les techniques de massage, le rolfing offre une réelle sensation de relaxation.

Agir sur les tissus conjonctifs

Contrairement aux techniques de massage dont on entend souvent parler, le rolfing révolutionne un peu le domaine. En effet, le massage est appliqué aux tissus conjonctifs, notamment les tendons, les ligaments et les fascias. Ce sont ces zones du corps que le « rolfeur » va traiter pour soulager l’ensemble du corps. Le rolfing est une sorte de rééducation corporelle par le massage, c’est pourquoi le traitement prend au moins dix semaines. Comme les tissus conjonctifs forment un tout, aucune partie du corps n’est oubliée, même le plancher pelvien. Selon certains patients, la nouvelle réorganisation du corps se ressent au cours de la séance, même au niveau de muscles non traités.

À qui s’adresse le rolfing ?

Le rolfing aide à soulager les douleurs localisés au niveau du dos, telles que les problèmes d’alignement à la colonne vertébrale ou encore les sciatiques. Les problèmes de coordination ou de posture, la rééducation après une chirurgie ou un accident, ou encore les troubles dus à un travail répétitif peuvent être traités par le rolfing. Selon certaines études, cette méthode aiderait également à réduire les angoisses chez les personnes stressées qui ne souhaitent pas consommer des médicaments contre l’anxiété. Enfin, les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher et qui rencontrent des problèmes musculaires ou squelettiques peuvent essayer le rolfing, mais en prenant toutes les précautions nécessaires. Il faudrait donc bien informer le pratiquant de votre état de santé avant d’envisager quoi que ce soit.

mardi 15 février 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages