La sauge, un allié anti-âge

Depuis l’Antiquité, les Romains utilisaient la sauge pour soigner les bouffées de chaleur qui surviennent lors de la ménopause. Cette plante détient aussi d’autres vertus. Il s’agit notamment d’un antioxydant très performant, un véritable allié anti-âge.

La sauge possède des vertus antioxydantes remarquables

De plus en plus de personnes cultivent actuellement la sauge dans leur jardin afin d’avoir à portée de main cette plante réputée pour son pouvoir aromatique et ses propriétés thérapeutiques. On dénombre plus de 600 espèces, mais celles qui sont très utilisées en phytothérapie sont la sauge sclarée et la sauge officinale. On en extrait également une huile essentielle très plébiscitée en aromathérapie.

La sauge renferme de l’acide rosmarinique. Elle possède des vertus antioxydantes qui aident le corps à neutraliser les effets des radicaux libres à l’origine de certains désagréments apparaissant au cours du troisième âge, comme les pathologies inhérentes à la vieillesse et les rides. Les fines herbes sont réputées pour leurs pouvoirs antioxydants, mais c’est la sauge qui détient le plus fort potentiel. N’hésitez pas à l’utiliser dans vos préparations culinaires pour profiter de ses vertus antioxydantes.

Autres propriétés de la sauge

La sauge agit sur la mémoire en atténuant l’oxydation des cellules. Elle se présente donc comme un allié efficace pour lutter contre la maladie d’Alzheimer qui atteint de nombreuses personnes âgées. C’est aussi un antispasmodique efficace pour soulager les douleurs liées aux brûlures d’estomac, aux flatulences, aux ballonnements, aux règles et aux crampes. Grâce à ses propriétés antiseptiques, elle permet de réduire les symptômes inhérents à l’inflammation du nez ou de la gorge.

La sauge contient, en outre, de l’acide ursolique qui présente des actions astringentes. Elle intervient en cas de transpiration excessive. Il convient cependant de prendre certaines précautions avant son utilisation. La sauge officinale renferme en effet de la thuyone, une substance qui peut intoxiquer le système nerveux si cette plante est consommée à forte dose. L’usage de cette plante est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes. Les personnes épileptiques et atteintes de cancer, de même que les bébés, doivent également s’en abstenir.

lundi 2 juillet 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages