Se moucher : un geste banal, mais important

Depuis notre enfance, nos parents nous ont toujours appris à nous moucher. Mais savons-nous vraiment nous moucher ?

Le nez, un organe clé

Le nez tient une place importante dans l’hygiène. En effet, il constitue une barrière physique contre la pénétration de micro-organismes et de poussière dans les voies aériennes. De plus, il intervient dans le réchauffement de l’air avant que ce dernier n’atteigne les poumons. Dans le mécanisme de la respiration, l’air est inhalé au niveau du nez dans lequel il s’échauffe. Il s’y imprègne d’humidité avant de passer dans le poumon. Étant donné tous ces rôles, le nez doit être nettoyé pour éliminer les saletés qui s’y sont déposées après le filtrage. Pour ce faire, vous pouvez le laver à l’aide d’un coton enroulé que vous introduisez dans votre narine. Deuxièmement, vous pouvez renifler de l’eau bouillie ou salée. Mais cette méthode peut provoquer la sinusite. La dernière méthode qui, pourtant est la plus simple, consiste à se moucher.

Les mauvaises habitudes

De nombreuses personnes pensent que se moucher consiste seulement à boucher partiellement les deux narines et souffler violemment dans le mouchoir pour que les impuretés se détachent. Il n’en est rien ! En effet, cette mauvaise habitude comprime l’air dans les fosses nasales et les distend. De plus, les mucosités et les microbes ne sont pas évacués, mais entraînés dans le sinus et la trompe. L’air s’engouffre dans les trompes d’Eustache et bouche le tympan. Le seul moyen d’y remédier est de respirer par la bouche. Or, la encourage l’entrée de microbes et de poussière. Il peut engendrer, par la suite, une otite.

Que faut-il faire ?

La bonne manière consiste à presser avec un doigt une narine et souffler par l’autre. Ensuite, vous faites le même procédé avec l’autre narine. Cette technique éliminera toutes les impuretés qui ont encombré la fosse nasale. Les enrhumés peuvent utiliser des inhalateurs. Ils peuvent aussi inhaler de l’eau bouillante contenant quelques feuilles d’Eucalyptus pour dégager le nez. Quelques gouttes d’huile de goménolée à raison de 2 à 3 fois par jour peuvent dissoudre les mucosités. Ne mélangez pas le mouchoir avec des piles d’objets dans votre sac. Pour le rhume, optez pour des mouchoirs en cellulose que vous jetterez après usage.

vendredi 3 juin 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages