Prendre naturellement soin de son visage

Les produits les plus simples sont souvent les meilleurs alliés de la peau. Osez la découverte des précieux pouvoirs de la nature...

Tâtonnements et envie de découverte…

La plupart des femmes ont un jour été confrontées à ce problème : face à la multiplicité des produits cosmétiques proposés aujourd’hui dans le commerce, quels soin nettoyant, lotion ou crème choisir pour l’entretien de son visage ? Comment être certaine de ne pas se tromper et de trouver le bon produit parmi les dizaines de sortes présentées en rayons ? En somme, comment s’assurer de la qualité et de la performance d’une marque ?

Si certaines enseignes vantent les mérites de leurs cosmétiques par des formules promettant une jeunesse retrouvée ou des résultats sous quinze jours, si d’autres présentent des tests d’efficacité prouvée et confirmée par une majorité d’utilisatrices, rien de cela n’est le gage d’une efficience garantie sur la peau de toutes les femmes.

Se tourner vers des produits « naturels » au sens propre du terme (et non vers les cosmétiques industriels présentés comme tels, qui ne contiennent généralement qu’un infime taux de ces ingrédients - il suffit de lire la composition du soin pour le découvrir -) n’offre pratiquement que des bénéfices, aussi bien au niveau de la qualité ou de l’efficacité et, point qui a son importance, du gain financier sur le long terme.

Il n’est cependant pas toujours évident de fermer définitivement les yeux devant les offres, les promesses, la variété et l’aspect extérieur des cosmétiques industriels. Décider de faire un essai en se tournant provisoirement vers les produits naturels représente alors un bon compromis, qui permettra d’approcher en toute sérénité d’autres sortes de textures et de senteurs, et d’arrêter son choix une fois seulement que cette découverte aura révélé ses différentes facettes.

Devenir le propre artisan de sa beauté

De plus en plus sollicitées, les boutiques dédiées aux cosmétiques naturels proposent aujourd’hui un large choix de produits, déclinés sous deux principales formes : les produits prêts à l’utilisation - dont la présentation correspond à celle des cosmétiques industriels - et les produits « bruts ».

La première catégorie offre des préparations déjà travaillées, composées d’ingrédients la plupart du temps issus de l’agriculture biologique, auxquels sont parfois associés une quantité variable d’éléments indispensables à leur bonne conservation (benzoate de sodium, alcool…). Opter pour l’utilisation de ces cosmétiques présente des avantages incontestables : une qualité avérée, un gain de temps pour l’utilisatrice, et un changement qui n’en est un que sur le fond, puisque la forme reste semblable à celle des produits de beauté communs.

Néanmoins, la seconde catégorie offre davantage encore : certes, il faudra prendre le temps de se renseigner sur les multiples propriétés des huiles, plantes et autres préparations brutes, ainsi que sur les diverses règles indispensables à la création de ses propres produits, mais la totale liberté laissée par l’indépendance des ingrédients rend possible une immense variété de recettes, dont on finira toujours par trouver celle répondant exactement aux besoins spécifiques de sa peau - qui ne sont jamais les mêmes que ceux d’un autre épiderme.

En outre, le plaisir de se voir soi-même devenir le propre artisan de sa beauté constitue toujours l’occasion de mieux se découvrir et de savourer intensément le plaisir de la création. Enfin, le gain financier, s’il n’est pas apparent au premier achat – il peut même être d’abord rebutant -, se remarque bien vite au bout de quelques semaines seulement : on peut considérer, grosso modo, qu’un renouvellement des produits de base une à deux fois par an est largement suffisant pour « subvenir aux besoins » de la peau de son visage.

Adapter les soins à la nature de sa peau

L’huile végétale constitue l’une des bases principales d’un soin pour le visage. Elle peut parfaitement être utilisée telle quelle, sans aucun autre ajout. Les différentes natures de peau trouveront sans aucun doute leur bonheur avec les quelques huiles suivantes :

- peau sèche : Amande douce, Argan, Avocat, Germe de blé, Jojoba, Nigelle, Rose musquée, Sésame ;

- peau grasse : Jojoba, Neem, Nigelle, Noisette ;

- peau mixte : Jojoba, Macadamia, Noisette, Noyaux d’abricot, Rose musquée ;

- peau sensible : Amande douce, Calendula, Jojoba, Nigelle, Noyaux d’abricot, Onagre.

Les huiles essentielles contribuent à adjoindre à la base végétale le pouvoir intense et précieux des plantes. Si le prix de revient d’un flacon peut sembler relativement cher (plus ou moins dix euros, selon la marque et la qualité), les quantités nécessaires sont toujours peu élevées ; le flacon peut donc durer très longtemps (et servir à la création d’autres produits).

À chaque type de peau correspondent des huiles essentielles, qui peuvent être associées dans un même soin - sans dépasser trois ou quatre, voire cinq huiles différentes, sous peine d’obtenir un mélange olfactif trop riche -, afin de profiter au mieux des vertus naturelles des plantes :

- peau sèche : Camomille, Cannelle, Cyprès, Géranium, Gingembre, Jasmin, Orange, Rose, Ylang-ylang ;

- peau grasse : Basilic, Clou de girofle, Eucalyptus, Gingembre, Menthe poivrée, Patchouli, Romarin, Sauge, Thym ;

- peau mixte : Bois de rose, Géranium, Mandarine, Patchouli, Romarin, Verveine, Ylang-ylang ;

- peau sensible : Camomille, Cardamome, Géranium, Jasmin, Lavande, Patchouli, Rose, Santal, Vétiver, Ylang-ylang.

Quels mélanges, quelles proportions ?

À vous de décider quelles huiles vous souhaitez utiliser. Si vous débutez et n’avez jamais testé ce type de soin, l’idéal reste d’essayer chaque huile végétale et essentielle une à une, afin de vous assurer de la bonne réceptivité de votre épiderme aux principes actifs. Il vous suffit alors de diluer une goutte d’huile essentielle dans une petite noisette d’huile végétale versée au creux de la paume - n’utilisez jamais une huile essentielle pure sur la peau ! -, et d’appliquer ce mélange sur une partie isolée du visage (par exemple, juste devant l’oreille). Vous serez ainsi certaine de ne pas vous tromper, tout en évitant les possibles risques d’intolérance et les grandes quantités de mélanges perdues.

En règle générale, pour 30ml d’huile végétale, incorporez 20 à 25 gouttes d’huiles essentielles. Conservez votre huile dans un récipient en verre teinté parfaitement hermétique, qui empêchera lumière et air d’en détériorer les propriétés.

Les autres soins essentiels

Afin de rendre l’épiderme parfaitement réceptif, il convient de le nettoyer et de le purifier juste avant l’application. Là encore, la nature constitue un vaste réservoir de choix :

- pour le nettoyage : lait, flocons d’avoine, semoule fine, savon d’Alep...

- pour rafraîchir et éliminer les dernières impuretés : lotion florale ou aux plantes (rose, bleuet, camomille, lavande, thym…), eau minérale.

Une application soigneuse

Utilisez votre huile matin et soir, sur une peau propre et légèrement humidifiée. Faites-la pénétrer par un doux massage rotatif sur le visage et le cou. Afin d’absorber un éventuel excédent d’huile et de matifier la peau, terminez en appliquant un mouchoir en papier déplié sur l’ensemble du visage et en le pressant légèrement avec la paume de la main.

mardi 9 juin 2009 , par Evegill

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages