Sommeil de l’enfant : une règle de vie à respecter scrupuleusement

Dès sa naissance jusqu’à sa croissance, le sommeil est indispensable au bon développement de l’enfant. Il est alors conseillé aux parents de bien contrôler la qualité du sommeil de leur enfant et de respecter un cycle régulier.

Sommeil de l’enfant : un cycle de sommeil bien défini

Pour un enfant, le sommeil représente un des facteurs favorisant sa croissance physique, mais surtout psychique comme la mémorisation ou l’apprentissage. Dès la période fœtale, l’enfant commence à dormir et à sa naissance, il dort en moyenne 20 heures par jour. A partir de trois mois, votre bout de chou commence à entrer dans la cour des grands, notamment par l’apparition de la périodicité jour/nuit. La durée de son sommeil peut ainsi se prolonger jusqu’à 9 heures d’affilée.

La période de 6 mois à 4 ans est une étape où l’enfant se prépare à l’âge adulte en diminuant progressivement ses heures de sommeil diurne. A partir de cet instant, le temps des siestes est à prendre en compte de manière à ce que l’enfant dispose d’un sommeil complet. Vers les six mois, les siestes varient entre 4 à 6 fois par jour. Celles-ci baissent à une fréquence de 2 fois par jour lorsque l’enfant arrive à un an. Une fois qu’il aura 18 mois, il ne fera plus qu’une sieste par jour.

Sommeil de l’enfant : les secrets d’un sommeil de plomb

Contrairement aux adultes, un enfant est très vulnérable face aux bruits extérieurs. Une pièce bien confortable où il se sent rassuré lui évitera des sommeils entrecoupés qui vont perturber toute sa journée ou provoquera une nuit agitée. Laissez toujours la porte de sa chambre entrouverte et allumez la veilleuse pour lui ôter la peur du noir. Un doudou ou un bout de tissu imprégné de votre odeur lui mettra également en confiance pour qu’il dorme paisiblement.

En ce qui concerne la température de la chambre, veillez à ce qu’elle ne soit ni trop fraîche ni trop chaude. Il est également recommandé de respecter un horaire de prise de repas régulier ainsi que les heures de lever et de coucher. Dans tous les cas, il ne faut jamais négliger les heures de sieste sous prétexte que votre enfant refuse de dormir. N’hésitez pas à lui parler, l’embrasser ou lui faire un câlin pour l’aider à s’endormir.

jeudi 8 septembre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages