Soulager les jambes lourdes

Plus répandue chez les femmes, la lourdeur des jambes affecterait plus de 15 millions de Français. Heureusement, des solutions existent pour soulager les jambes lourdes.

Comprendre la lourdeur des jambes

Les jambes lourdes représentent une pathologie fréquente qui concerne une femme sur deux. Ce phénomène concerne tout le monde. Cette lourdeur est accentuée par la station debout prolongée, la chaleur et la fatigue, sachant que l’abus d’alcool et le tabac l’amplifient. Ce trouble correspond à une défaillance du système veineux de retour, chargé de faire remonter le sang vers le cœur. Au niveau des jambes, celui-ci est aidé par des valvules qui empêchent le sang de refluer vers le bas. Lorsque ces petits clapets se mettent à fuir, les veines se dilatent et perdent de leur tonicité. Survient alors ce que l’on appelle une insuffisance veineuse. Cette dernière se traduit par des sensations de lourdeur dans les jambes, des picotements ou des fourmillements... L’insuffisance veineuse est souvent associée à un problème circulatoire lymphatique, se traduisant alors par un gonflement des mains, des pieds et des chevilles. Et si l’on ne fait rien, les troubles s’aggravent.

Les astuces anti-jambes lourdes qui soulagent

Pour calmer les jambes lourdes, des astuces existent. Parmi elles figurent les gels pour jambes lourdes contenant en général des agents rafraîchissants ainsi que des extraits de plantes qui ont le pouvoir d’effacer instantanément la lourdeur. Ils s’appliquent en remontant de la pointe du pied vers les cuisses. D’autre part, une autre astuce anti-jambes lourdes consiste à porter des collants de contention. En maintenant les jambes en douceur, ils soutiennent la paroi des veines et évitent qu’elles ne se dilatent. Leur port est vivement conseillé aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes qui travaillent debout : coiffeurs, vendeurs… Enfin, la pratique régulière d’un sport reste l’un des meilleurs remèdes pour soigner la lourdeur en favorisant justement la circulation veineuse : la marche, le fitness...

Renforcer la tonicité des veines grâce à l’homéopathie

Les veines, puis les capillaires sanguins se dégradent progressivement. Ensuite des varices, des varicosités, qui sont de petites veinules violacées qui se dessinent dans la face interne des cuisses, voire des œdèmes, apparaîtront. Afin d’éviter cela, il convient d’entreprendre un traitement le plus tôt possible. Il est recommandé de débuter avant la saison chaude, car la chaleur qui entraîne une dilatation des veines, constitue un facteur aggravant. Les médicaments généralement employés dans ce genre de troubles sont des plantes aux vertus veinotoniques telles que le cassis, la myrtille ou le noisetier. Ces plantes sont disponibles en ampoules, en gélules ou en comprimés. Comme ils n’agissent pas rapidement, ils sont alors donnés en cure de deux ou trois mois, au printemps ou à l’automne et redonnent aux veines malades et dilatées la tonicité qu’elles ont perdue.

jeudi 6 janvier 2011 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages