Sulfates, silicones et parabènes dans les produits capillaires, faut-il se méfier ?

Les sulfates, silicones et parabènes ont longtemps été utilisés dans nos produits et soins capillaires. Mais ces dernières années, on les déconseille. D’ailleurs, de plus en plus de fabricants bannissent ces substances. Faut-il les éviter ? Les réponses.

Pourquoi éviter les silicones ?

Le terme silicone peut ne pas apparaître aussi clairement sur l’emballage d’un produit capillaire. Alors, pour savoir si votre produit en contient ou non, il suffit de traquer les mots se terminant en thicone, thiconol, silane ou encore siloxane : ce sont des terminaisons qui indiquent une appartenance à la grande famille des silicones. Ce groupe immense inclus de bonnes et de mauvaises silicones. D’une manière générale, et grâce à leur propriété hydrophobique, les silicones jouent un rôle anti-humidité très efficace. Elles protègent les cheveux contre l’oxydation, préservent la coloration et rendent la chevelure plus lisse. Les silicones se retrouvent plus souvent dans les après-shampooings dans lesquels elles sont utiles pour leur effet gainant.

Le risque est que l’excès de silicone empêche les cheveux de respirer, ce qui affecte leur apparence (cheveux ternes, effet gras et sale), les rend beaucoup plus difficile à coiffer et à discipliner. À terme, la silicone affecte la qualité du cheveu. Si la formule du produit capillaire est bien réalisée, il doit y avoir un équilibre parfait entre la silicone et les autres actifs. Or en tant que profane, il n’est pas évident de connaître ce bon dosage, aussi, mieux vaut s’abstenir.

Et les sulfates ?

D’emblée, il convient de préciser que ce qui est contenu dans les shampooings, ce ne sont pas des sulfates, mais des molécules plus sophistiquées dont la structure inclut du sulfate. Ces molécules sont les laureth sulfate de sodium et lauryl sulfate de sodium. Ces molécules ont la particularité d’être très moussantes et sont des agents lavant efficaces.

Les molécules de sulfate sont dangereuses, car elles sont irritantes pour la peau. Il importe alors qu’elles soient complémentées par un agent adoucissant. Elles sont déconseillées aux cheveux colorés, car elles s’attaquent aux pigments pour les fragiliser.

Quels sont les risques associés aux parabènes ?

Les parabènes sont des conservateurs. Ils évitent la formation de champignons et de bactéries, un rôle indispensable pour tout produit capillaire. Lorsque les parabènes sont absents de la composition d’un produit, ils sont certainement remplacés par un autre conservateur, comme les huiles essentielles ou certains alcools. Le point commun de ces différents conservateurs réside dans le fait qu’ils peuvent tous être allergènes. En plus de son pouvoir allergisant, le parabène a été montré du doigt pour plusieurs autres raisons, dont une augmentation du risque de cancer. Mais si cette raison ne fait pas encore l’unanimité, la bonne nouvelle est qu’il est aujourd’hui possible de s’orienter vers d’autres produits capillaires qui n’en contiennent pas.

jeudi 15 janvier 2015 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages