Système respiratoire : respirer, oui, mais respirez bien !

Respirer est naturel et semble tellement anodin que nous n’y pensons même plus. Et pourtant, prendre conscience de sa respiration est la clé de toute situation stressante et de fatigue. Bien respirer est synonyme de bien-être.

Système respiratoire : comment respirez-vous ?

En moyenne, un adulte effectuerait 16 respirations par minute au repos. La respiration comprend deux phases : l’inspiration et l’expiration. Par l’inspiration, l’organisme absorbe de l’oxygène et par l’expiration, l’organisme rejette le gaz carbonique. En inspirant, l’organisme absorberait 0,5 litre d’air. Le dioxygène contenu dans l’air sera par la suite fixé au globule rouge et réparti dans les organes les muscles et les cellules. Inversement, le gaz carbonique produit par les cellules et les organes sera dissout dans le plasma sanguin et expulsé par l’expiration.

Le système respiratoire est complexe. Pour simplifier le mécanisme de la respiration, le diaphragme, les côtes et la cage thoracique jouent un rôle essentiel dans l’absorption de l’air et le rejet du gaz carbonique. Une tension musculaire, une mauvaise posture, une retenue inconsciente de souffle, un effort physique trop important, un vêtement trop serré ou l’environnement domestique peuvent constituer des obstacles au bon fonctionnement du système respiratoire. Et lorsque l’organisme est mal oxygéné, le tonus disparaît.

Respirez bien

Il a été constaté que seuls les bébés respirent d’une manière parfaite. Au fil du temps, en raison des peurs, de l’éducation, la façon de respirer change. Avant d’entamer les exercices de respiration, observez votre façon de respirer. Allongé sur le dos, une main posée sur le thorax, l’autre main un peu au dessous du nombril, détectez les mouvements du thorax et de l’abdomen pendant la respiration. Habituellement, la cage thoracique se soulève lors de l’inspiration et s’abaisse à l’expiration. C’est la respiration thoracique, la respiration inconsciente.

La respiration consciente est abdominale. Au fur et à mesure des répétitions de l’exercice, vous ne vous rendrez plus compte que vous respirez différemment. Allongé sur le dos, placez un coussin sous vos genoux. Pour une meilleure concentration, vous pouvez fermer vos yeux. Inspirez par le nez, bouche fermée en gonflant le ventre. Les autres parties du corps ne doivent pas bouger. Expirez lentement par la bouche en rentrant petit à petit le ventre, comme si vous le videz de tout l’air qui y est contenu. L’expiration doit être plus longue que l’inspiration.

vendredi 23 septembre 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages