Arrêter de fumer : une question de volonté ?

Les techniques permettant l’arrêt définitif du tabac sont nombreuses et variées. Malgré cela, beaucoup de fumeurs estiment encore avoir des difficultés pour renoncer au tabagisme.

D’où vient la dépendance au tabac ?

Le tabagisme concerne plus de 30% de la population en France. Actuellement, ce chiffre reste stationnaire malgré l’augmentation de 6% du prix de la cigarette. Ce phénomène s’avère encore plus alarmant dans les pays en développement, où la majorité des gens tentent de combattre le stress lié à la dureté de la vie par la consommation de tabac. Face à des chiffres ahurissants, l’arrêt définitif de la consommation de tabac s’impose. Les gouvernements de différents pays tentent déjà d’oeuvrer pour décider les fumeurs à renoncer à cette habitude néfaste.

Patch, prépatch, sevrage tabagique, les méthodes et stratégies visant la cessation définitive du tabagisme sont actuellement nombreuses. Malgré cela, beaucoup de fumeurs estiment avoir du mal à décrocher. Certains se voient même reprendre après avoir suivi, quelques semaines ou quelques mois, un programme de sevrage tabagique. L’accoutumance s’explique en fait par la sensation du plaisir engendrée par la libération de dopamine par le cerveau, en réaction à la nicotine. Le fumeur s’adapte progressivement à cette sensation, au point d’y prendre goût. La consommation régulière de tabac se transforme ainsi en addiction.

Des pistes pour cesser de fumer

Suivre un programme de sevrage tabagique constitue une merveilleuse idée pour toutes les personnes désirant arrêter de fumer. Seulement, cette décision ne peut être prise que par l’intéressé lui-même et ne doit pas être imposée par une autorité extérieure. Lorsque le fumeur réalise à quel point la cigarette est nuisible à sa santé, il doit parvenir à se convaincre de renoncer aux sensations de plaisir liées à l’action de fumer. Autrement dit, à l’introduction de nicotine dans son cerveau… et ses poumons. Un programme de sevrage n’aura aucune efficacité sans ce préalable, en apparence négligeable mais pourtant particulièrement significatif.

Vous pouvez opter pour un programme personnel d’arrêt définitif du tabac. Commencez par une ou deux semaines de non-accoutumance au tabac. Durant ce laps de temps, réduisez progressivement le nombre de vos cigarettes. Une fois la semaine de non-accoutumance passée, vous pouvez songer à arrêter définitivement. Lorsque l’envie de fumer se fait sentir, tâchez de remplacer la cigarette par une autre source de plaisir. Buvez beaucoup d’eau durant les heures de pause au travail. Faites du sport au petit matin, mais également durant le week-end. En effet, sport et tabagisme ne font jamais bon ménage. Le sport peut s’avérer un allier précieux dans votre démarche.

mercredi 17 février 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages