Thalasso : Les douches

Une douche, dans le cadre d’une cure en thalasso, se présente comme un soin d’hydrothérapie. Il ne s’agit ainsi pas d’une technique à vocation hygiénique, c’est une méthode thérapeutique qui peut avoir plusieurs vocations.

Une douche, dans le cadre d’une cure en thalasso, se présente comme un soin d’hydrothérapie. Il ne s’agit ainsi pas d’une technique à vocation hygiénique, c’est une méthode thérapeutique qui peut avoir plusieurs vocations. C’est ainsi que l’on notera que les douches peuvent poursuivre un dessein relaxant, tonifiant, purifiant, etc.

Parallèlement à cela, il est aussi à préciser que la douche se matérialiser sous plusieurs formes. La différence entre les catégories de douche peut se fonder sur leurs objectifs respectifs, de la mise en œuvre de leur méthode mais aussi de l’eau utilisée pour cela. Dans ce dernier cadre, l’on précisera, en effet, que bien que l’on ait recours aux vertus de l’eau de mer, il n’en demeure pas moins possible de les amalgamer aux vertus d’autres éléments.

D’une manière générale, les douches se prennent avec l’aide d’une personne compétente pour cela. En d’autres termes, les curistes ne se cantonneront pas à « passer sous la douche » : il leur faut l’aide d’une personne qui possèdera les aptitudes requises pour moduler la température de l’eau et la puissance du jet, pour déterminer les parties à traiter pour mettre en œuvre la technique appropriée.

Quelques exemples de douches

A l’image la kyrielle d’objectifs que peuvent assumer les douches, il existe plusieurs types de douches. La différence entre ces différentes catégories réside dans la partie à traiter, dans l’objectif poursuivi ainsi que dans la méthode utilisée.

L’on notera ainsi que, dans le premier cadre, il est, par exemple, possible de retrouver la douche gynécologique. Cette dernière a pour objectif d’optimiser la remise en forme des femmes après leur accouchement et de remédier aux problèmes engendrés par la ménopause. C’est ainsi que la douche gynécologique peut aider à résoudre le problème de sècheresse intime.

Dans le second cadre, l’on peut, entre autres douches, citer la douche sous marine qui poursuit le dessein d’optimiser la circulation sanguine tout en assumant un rôle purificateur. Cette technique consiste à immerger le curiste dans une baignoire remplie d’eau de mer. Ce, tandis qu’un médecin spécialisé se chargera de mettre en œuvre la technique de la douche en projetant de l’eau de mer sur les parties à traiter. Dans le troisième cadre, l’on peut retrouver la douche à affusion et la douche à jet. Ces deux types de douches se distinguent l’une de l’autre par le débit d’eau projetée sur le curiste ainsi que les effets qu’elles permettent d’obtenir.

mercredi 22 octobre 2008 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages