La luminothérapie contre le trouble affectif saisonnier

Apparaissant en automne ou au début de l’hiver, le Trouble affectif saisonnier touche de nombreuses personnes tout en restant mal connu. Découvrez ce facteur de mal-être et résorbez-le avec la luminothérapie.

Le trouble affectif saisonnier (TAS)

Le trouble affectif saisonnier est un état dépressif passager dû au changement de saison, principalement en automne et en hiver. La dépression est considérée comme un TAS lorsqu’elle apparaît tous les ans à cette période pour disparaître tout naturellement au début du printemps ou en été. Les symptômes ressemblent à ceux de la dépression, mais ne semblent avoir aucune raison évidente. Ainsi, l’engouement et la motivation dans les tâches quotidiennes baissent et l’on remarque une perte d’énergie générale. L’intérêt pour certaines activités diminue également ainsi que le plaisir que l’on retrouvait dans celles qui nous en procuraient quelques mois auparavant.

Souvent de mauvaise humeur, l’irritabilité est à son comble et si l’entourage ne fuit pas progressivement, nous nous isolons consciemment de la société. Face à cette situation dépressive, un besoin de compensation par la nourriture et un manque de motivation pour les activités physiques expliquent la prise de poids. Le TAS est aussi expliqué par la saison hivernale, froide et grise qui nous habitue à passer plus de temps à l’intérieur d’une maison que dehors. C’est ce manque d’exposition au soleil naturel qui cause cet état dépressif dans la mesure où la sérotonine, un neurotransmetteur du cerveau, fonctionne mal. Il est pourtant responsable de la régulation des cycles de sommeil et des comportements alimentaires et sexuels.

La luminothérapie

Pour que les saisons n’aient pas raison sur nous, il existe des solutions simples, comme le fait de ne pas se terrer chez soi en hiver. Il ne faut surtout pas tomber dans le piège d’une maison chaleureuse et d’hiberner jusqu’au début du printemps. Optez pour des activités hivernales en plein air et si vous ne pouvez aller au ski, mettez-vous bien au chaud et préférez les promenades en famille ou en couple au parc.

Autrement, il y a la luminothérapie. Cette thérapie consiste à s’exposer sous une lampe sans ultra-violet qui peut compenser le manque de lumière naturelle. Ce traitement doit se réaliser tous les jours, à raison d’une demi-heure à une heure par séance. S’il n’y a aucun danger pour la peau et les yeux, vous pourrez cependant ressentir des gênes passagères telles que des maux de tête ou des nausées. Le moment idéal pour réaliser la luminothérapie est en début de matinée pour plus de dynamisme toute la journée. L’effectuer en fin de journée risquerait de créer des troubles sur votre cycle de sommeil. Par ailleurs, pour résoudre les TAS, un médecin pourra vous prescrire des anti-dépresseurs, mais cela est recommandé uniquement dans les cas très graves, c’est-à-dire aux personnes qui ne veulent vraiment rien faire de leur journée à cause de la dépression.

jeudi 12 janvier 2012 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages