L’ortie, une plante aux multiples vertus

On trouve facilement l’ortie, présente dans nos jardins ; on s’en approche peu à cause de ses propriétés urticantes. L’ortie possède des vertus médicinales et thérapeutiques méconnues.

L’histoire de l’ortie

L’ortie peut mesurer 1,50 mètre ; ses feuilles ainsi que sa tige sont hérissées de poils urticants. Elle est souvent considérée comme une mauvaise herbe, car elle prolifère dans les terrains laissés à abandon ; souvent, pour les jardiniers, elle représente un véritable cauchemar. Son aspect visuel est plutôt banal. Si on touche l’ortie, elle provoque des démangeaisons violentes, car elle sécrète un liquide composé en majorité de l’acide formique que l’on trouve dans le venin des serpents. Pourtant, ce liquide est une des vertus de l’ortie.

L’ortie était très appréciée des Gaulois et des Romains, par ses vertus médicinales et alimentaires. Elle fut même prescrite au roi d’Angleterre, comme régime de vie hygiénique. Paracelse, un médecin renommé durant la Renaissance, la plaçait parmi les médicaments de premier choix, tandis que le célèbre peintre Albert Dürer la représente dans la main d’un ange volant vers le trône de Dieu. Mais au cours du temps, avec l’apparition de la médecine moderne, qui privilégie la prise de médicaments composés d’agents chimiques, l’ortie fut oubliée, et reléguée au dernier plan. Mais depuis quelques années avec le boom des médecines traditionnelles, elle est de plus en plus prisée.

Les vertus de l’ortie

L’ortie est composée de nombreuses vitamines telles que les vitamines B2, B5, B9, C, K, des minéraux comme la silice, le magnésium ou encore le fer, et des oligo-éléments comme le cuivre ou le zinc. Elle possède des vertus diurétiques et drainantes, très utiles pour assainir l’estomac et nettoyer le sang, et fortifie le corps. Elle se consomme en tant que légume. L’ortie est recommandée pour les femmes qui souffrent d’anémie, c’est à dire, un manque de fer. Ses feuilles possèdent des vertus toniques, dépuratives et antiasthéniques contre la fatigue. De plus, elle aide à faire monter le lait chez les femmes, à la venue des règles, et à les régulariser.

L’ortie peut se consommer en tant que tisane, décoction, ou encore en soupe. Il existe en pharmacie des gélules à base d’ortie, à prendre lorsque vous traversez un coup de fatigue, ou pendant les examens. Grâce à sa vitamine C, elle redonne instantanément de l’énergie. Elle est aussi cicatrisante : il suffit de hacher ses feuilles, et de les poser sur la plaie, elles soulagent et apaisent la peau. Elle est également utilisée dans les cosmétiques : en shampoing, elle lutte contre les pellicules, les chutes de cheveux ou encore les cheveux gras. Les lotions et crèmes à base d’ortie réduisent l’acné et l’eczéma. Elle est aussi un excellent complément alimentaire.

vendredi 17 décembre 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages