Gym douce : zoom sur le Wutao

Le Wutao est une discipline métissée qui a vu le jour en 2000. Elle se présente comme une libération en allégeant le corps de toutes les tensions qui s’accumulent au quotidien.

Naissance et concept du Wutao

En 2000, Imanou Risselard et Pol Charoy ont parachevé la création d’une nouvelle discipline, le Wutao. Elle est le fruit d’un métissage entre les arts martiaux (dont Pol Charoy est un grand fanatique), la danse, la bio-énergie et le yoga. Cette création a aussi bénéficié de l’expérience d’Imanou Risselard en théâtre mouvement. « Tao » a deux significations qui sont reprises dans le concept de la discipline : alternance du yin et du yang en tant que forces complémentaires d’une part, et mouvement incessant de la vie d’autre part. En se basant sur les idéogrammes chinois qui servent à le retranscrire, Wutao peut être traduit par « éveil de la vie » ou « danse du Tao ».

Le Wutao a pour objectif « d’éveiller l’âme du corps », c’est-à-dire libérer le spirituel, le mental, l’énergétique, l’émotionnel et le physique. Cette idée est aussi dénommée principe de l’écologie corporelle. Une fois libérée, la corporalité est reconstruite pour aboutir à un véritable lâcher-prise. D’une certaine manière, il s’agit de réveiller le fœtus que tout être humain aura été.

À titre d’initiation ou de perfectionnement, des stages de Wutao sont organisés un peu partout en France. À titre d’exemple, Rennes en recevra un vers la fin du mois de juin 2015 et les créateurs de la discipline seront en Savoie fin juillet-début août.

Les mouvements à réaliser

Pour parvenir aux objectifs fixés, le Wutao a recours à des différents mouvements corporels qui s’échelonnent en trois niveaux. Les exercices donnés aux grands débutants consistent à retrouver les ondulations du corps, indispensables pour la pratique de la discipline. Ce premier exercice se pratique assis, le dos rond et la poitrine ouverte. Une fois la position adéquate trouvée, il s’agira de basculer le bassin. Cet exercice a aussi pour but de solliciter les capacités inattendues de la colonne vertébrale. Cet effort se poursuit vers les bras lors d’un second niveau d’exercices. Le troisième niveau permet d’atteindre la libération attendue. Il est question de se départir de toutes les tensions et de la rigidité qui se créent au quotidien.

mardi 19 mai 2015 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages