medecines douce

Concurrentes directes de la médecine conventionnelle ou dans certains cas compléments à celles-ci, les médecines douces ou alternatives sont réputées pour leurs coûts moindres et leur approche holistique n’utilisant aucun remède chimique. Elles renferment pour la plupart des connaissances ancestrales et séduisent aussi par leurs aspects spirituels porteurs de sens.

Les médecines douces

- Acupuncture : d’origine chinoise, application de très fines aiguilles en certains points du corps.
- L’aromathérapie : utilisation d’huiles essentielles de plantes.
- L’ayurvéda : médecine traditionnelle de l’Inde.
- La biologie totale.
- La chromothérapie : utilisation des couleurs pour soulager.
- L’ethnomédecine : approche pluridisciplinaire des sociétés et des cultures.
- La fasciathérapie ou fasciapulsologie : Libération des fascias par le toucher.
- La gemmothérapie : utilisation d’extraits de bourgeons comme remèdes.
- La gymnastique émotionnelle.
- L’hydrothérapie du côlon : lavement intestinal.
- L’homéopathie : traitement consistant à administrer au malade des doses infinitésimales d’un médicament.
- La lithothérapie : utilisation de cristaux, roches et minéraux.
- Le magnétisme curatif : imposition des mains par des magnétiseurs.
- La médecine anthroposophique : fondée sur une philosophie qui étudie la dynamique des forces naturelles.
- La médecine hippocratique cartonnienne : une approche totale et individualisée de la médecine.
- La médecine traditionnelle chinoise : médecine d’orientation préventive vieille de 4000 ans.
- La chiropratique : thérapie fondée sur des manipulations manuelles.
- L’ostéopathie : thérapie fondée sur des manipulations manuelles.
- La macrobiotique : alimentation à visée énergétique et de santé.
- Le jeûne thérapeuthique.
- La naturopathie.
- La phytothérapie : usage des plantes.
- Les rebouteux : techniques empiriques de manipulations.
- La réflexologie plantaire : massages et pressions de la plante des pieds.
- Le shiatsu : technique orientale de pression manuelle sur des points précis.
- La sophrologie : apparentée à la relaxation et à l’hypnose.
- La thalassothérapie Voir aussi Balnéothérapie.
- La technique Alexander.
- Le reiki, proche de la technique radiance : soin manuel par transmission d’énergie curative.
- La thérapie neurale de Bruno Groening : transmission d’énergie manuelle à la frontière entre médecine et foi.
- l’amaroli ou urinothérapie : Consiste à boire sous certaines conditions une partie de son urine pour stimuler les défenses de l’organisme.

L’intérêt croissant pour les médecines douces

Les pratiques de la MAC ou médecines alternatives complémentaires jouissent depuis quelques années d’une meilleure légitimité. L’Organisation Mondiale de la Santé recense 400 disciplines et en France, quatre sont reconnus par l’ l’Ordre des Médecins, à savoir la mésothérapie, l’homéopathie, l’acupuncture, et l’ostéopathie.
Du côté du public, les médecines douces connaissent de plus en plus d’adeptes. En 2016, les Pages Jaunes Santé montrent une hausse des recherches de professionnels dans le domaine. Ainsi depuis 2013, ces recherches ont galopé jusqu’à 155%. En 2015 déjà, 40 % des Français présentant des soucis de santé ont recours aux médecines douces selon l’Ordre des Médecins.

Pourquoi opter pour les médecines douces

Les médecines douces abordent les problèmes de l’organisme dans sa totalité. De ce fait, le premier avantage des MAC est de régler à la fois des dysfonctionnements physiques et psychiques. Troubles digestifs, problèmes d’articulations, douleurs musculaires et lombaires, anxiété et stress… la liste des maux traités par les médecines douces est longue. Les adeptes de soins naturels tendent à se tourner plus facilement vers ces disciplines. Il faut dire qu’il y a moins de risques d’effets secondaires et la grande variété de pratiques permet de choisir les soins adaptés à chacun.

Les médecines douces les plus populaires

Toujours selon les statistiques des Pages Jaunes Santé, les demandes en naturopathie ont triplé de 2013 à 2015. La naturopathie vise à stimuler les mécanismes d’autoguérison et rassemble ainsi plusieurs méthodes. Parmi elles, l’homéopathie, l’aromathérapie ou encore la phytothérapie ont leurs adeptes. L’aromathérapie ou l’utilisation des huiles essentielles peut notamment être pratiquée chez soi, à condition de respecter les bonnes doses et de se conformer aux contre-indications. L’approche d’un professionnel reste cependant indiquée avant de se lancer dans les médecines douces. En 2015, le nombre de médecins français orientés vers les médecines alternatives a été de 6 115 et continue d’augmenter.


Articles sur le sujet medecines douce

Produits ou informations "medecines douce" ?

Ci-dessous vous trouverez des produits en relation avec votre recherche, mais vous pouvez également entrer un autre mot-clé dans le champ de recherche ci-dessous pour trouver n'importe quel produit.

phytothérapie, santé, coaching, Jambes lourdes, Beauté, soin, hygiène, formation massage, massage paris, Fauteuil et siège shiatsu, bien etre, éjaculation, ennéagramme, Les huiles essentielles, lyon, shiatsu, globules rouges, gout, Massage 4 mains, massage aux huiles, vertus des plantes, agenda, Massage thai, mincir sauna regime, Naturopathie, chirurgie esthétique, portes ouvertes, beauté, médecine, chromosome, dermatologie, peau, Dentiste, massage tibétain, magnetisme, Médecine traditionnelle chinoise, cosmétique, sophrologie, diététique, tantra, tantrisme, médecine douce, éjaculation précoce, fiche professionnelle, massage suédois, zen, cuir chevelu, massage holistique, arles, salons / expositions, massage tantrique, appareil de massage, fleurs de bach, dvd de massage,