Aider les parents à comprendre l’utilisation des écrans

Accueil > Actualités zen > Aider les parents à comprendre l’utilisation des écrans

Actus

Le gouvernement a lancé une campagne pour sensibiliser les parents à la parentalité numérique car 96 % des enfants français ont un équipement numérique ou en utilisent un. Cela leur donne aussi l’opportunité de découvrir le site internet " jeprotegemonenfant.gouv.fr ".

par Fanny Sylvestre - administratrice 554 Il y a 0 message de forum.

Une initiative visant à sensibiliser les enfants aux écrans et à la mise en place d’un site web : jeprotegemonenfant.gouv.fr.

En raison de l’augmentation significative de l’utilisation d’écrans par les jeunes enfants, le gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation à la parentalité numérique. Cette campagne fait suite à une étude commandée à l’institut IPSOS sur les difficultés rencontrées par les parents en ce qui concerne l’attitude à adopter. Une enquête auprès d’un panel représentatif de 1 000 parents d’enfants âgés de 3 à 15 ans a été menée.

Comment configurer les paramètres de contrôle parental sur vos ordinateurs et consoles, choisir le filtrage de certains contenus sur les réseaux sociaux et limiter le temps d’écran ?

Pour marquer le 20e anniversaire du Safer Internet Day (Journee de l’internet plus sur), une campagne de sensibilisation d’un mois a ete lancee. Elle est disponible sur le web, les reseaux sociaux et la television et comprend des illustrations qui font le parallele entre les bonnes pratiques d’utilisation des ecrans et des situations de la vie courante afin de sensibiliser les parents et les enfants.

Selon les recommandations du Haut Conseil de la sante publique (HCSP), Elle met en lumière en particulier la suggestion selon laquelle il ne faut pas laisser les enfants de moins de 3 ans regarder la télévision une heure avant leur endormissement.

Lorsque vous êtes en présence d’enfants, évitez de passer vous-même trop de temps sur les écrans ;

Engagez la conversation avec eux sur leur utilisation des écrans et renseignez-vous sur le contenu qu’ils consomment ;

Planifier des périodes partagées d’utilisation des écrans afin de favoriser les interactions ;

Consacrez du temps aux activités collectives et familiales ;

Rechercher les outils technologiques disponibles et utiles à l’exécution des usages souhaités (ex. : contrôle parental), notamment pour les plus jeunes ;

Utiliser les écrans dans un but précis et pour une durée déterminée ;

Éviter les écrans avant l’âge de 3 ans ;

Éviter les écrans pendant les repas ;

S’abstenir d’utiliser des écrans au moins une heure avant le coucher ;

Ne pas laisser les écrans dans la chambre de l’enfant ;

S’abstenir d’utiliser des écrans 3D pour les enfants de moins de 5 ans ;

Respecter les limites d’âge pour regarder des films (- 12 ans, - 16 ans ou - 18 ans) et l’âge recommandé pour utiliser des jeux vidéo (3 ans, 7 ans, 12 ans, 16 ans ou 18 ans).

En conclusion : Selon l’enquete, 12 % des parents se sentent en sécurité concernant l’utilisation des écrans par leur enfant, tandis que 42 % s’inquiètent des contenus qui pourraient être choquants. Plus de la moitié des parents prennent des actions pour limiter l’utilisation des écrans.

Le site web intitulé " jeprotegemonenfant.gouv.fr " est lancé

En 2021, une plateforme nommée jeprotegemonenfant.gouv.fr a été lancée en lien avec le "protocole d’engagement pour la prevention de l’exposition des mineurs aux contenus pornographiques en ligne". Il est donc primordial de promouvoir cette plateforme.

En 2022, des contenus concernant des usages appropriés des écrans, élaborés en collaboration avec les autorités publiques, des organisations familiales et des entreprises du domaine numérique, ont été ajoutés à la plateforme. Elle est constamment mise à jour et offre aux parents des informations et des références fiables pour un usage raisonné, avec une variété d’outils, de conseils et de ressources.

Remarque : Le 7 février 2023, un Conseil national de la refondation a été organisé pour aborder le thème de la protection en ligne des mineurs. Une centaine de jeunes et des représentants des principales plateformes numériques étaient présents. L’objectif était d’améliorer la modération et de proposer des contenus en accord avec les attentes des utilisateurs.