Phytothérapie et prise de médicaments : bonne ou mauvaise combinaison ?

Accueil > Santé > Médecine douce > Phytothérapie et prise de médicaments : bonne ou mauvaise combinaison (...)

La phytothérapie est aujourd’hui considérée comme une alternative de choix au traitement médicamenteux. De plus en plus de patients ont recours à cette méthode en espérant guérir plus vite, et surtout de façon plus naturelle. Mais est-il réellement prudent de combiner les deux types de traitements ? À quoi faut-il faire attention ? Les réponses dans les lignes qui suivent.

par La rédaction 144 Il y a 0 message de forum.

Attention aux interactions médicamenteuses !

L’interaction médicamenteuse est la première chose à laquelle vous devez impérativement faire attention lorsque vous prévoyez de combiner votre prise de médicaments avec la phytothérapie. Pour rappel, la phytothérapie est une médecine douce qui utilise des plantes médicinales ou des extraits de plante pour se soigner.

Recensant parfois des centaines de composants différents, chaque plante médicinale exerce donc une action biologique directe sur l’organisme. En combinant les traitements à base de plantes avec la prise de médicaments, il est fort probable que le mélange favorise l’apparition de certains effets indésirables, ou réduit tout simplement l’efficacité de chaque traitement. Il est beaucoup plus prudent de consulter votre médecin avant d’associer vos médicaments avec des plantes utilisées en phytothérapie, et inversement.

Attention à certaines plantes !

Certaines plantes utilisées en phytothérapie s’associent mal avec certains médicaments. Sachez par exemple que le millepertuis couramment utilisé pour traiter les symptômes liés à la dépression a la capacité d’activer les enzymes du foie, ce qui réduit par conséquent le taux d’absorption et l’efficacité des médicaments.

En modifiant la pression sanguine, la réglisse très utilisée en cas de tous et de troubles digestifs aura un impact non négligeable sur l’efficacité des médicaments contre l’hypertension.

Présentes dans les médicaments contre les insomnies, les baies d’aubépine sont fortement déconseillées lorsque vous suivez un traitement pour le cœur. Des études démontrent même que le Ginkgo biloba utilisé pour le traitement des troubles vasculaires en phytothérapie interagit avec certains médicaments, comme l’oméprazole et l’ibuprofène.

Le thé vert et la pamplemousse

Boisson aux multiples vertus, le thé vert n’est pas toujours compatible avec certains médicaments. Les tanins présents dans sa composition empêchent l’absorption du fer, ce qui rend le traitement médicamenteux des personnes qui souffrent d’une carence en fer inefficace.

Également à considérer, les molécules de furanocoumarines de la pamplemousse sont susceptibles de bloquer l’assimilation de certaines molécules présentes dans les médicaments traitant le cholestérol, les antidépresseurs et les immunosuppresseurs. En cas de doute, référez-vous toujours à l’avis d’un médecin.