Existe-t-il des solutions pour prévenir le "tech neck" quand on est accro aux écrans ?

Accueil > Santé > Existe-t-il des solutions pour prévenir le "tech neck" quand on est accro (...)

Considéré comme le nouveau mal du siècle, le "tech neck" concerne aujourd’hui une grande partie de la population. Les personnes qui ont la tête rivée sur les écrans (ordinateur, tablette et smartphone) sont les principales victimes. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un mal qui touche le cou.

par La rédaction 130 Il y a 0 message de forum.

"Tech neck", de quoi s’agit-il ?

Cela fait une dizaine d’années qu’on a identifié ce syndrome, avec l’essor d’Internet et des réseaux sociaux. Que l’on parle de "tech neck" (nuque de la technologie) ou de "text neck" (texto cervicalgies ou cou du texto), il s’agit d’un seul et même mal qui touche aussi bien les adolescents que les adultes.

Concrètement, le fait d’être tout le temps sur nos téléphones ou tablettes à scruter les réseaux sociaux, à prendre des selfies, à commenter, etc., nous pousse à garder la tête toujours penchée en avant et vers le bas. Cette position est pourtant fatigante pour le corps et occasionne une charge supplémentaire à la colonne vertébrale. En temps normal, notre tête pèse près de 5 kilos. Mais selon son angle d’inclinaison, lorsque nous consultons notre smartphone dans la rue par exemple, le poids ressenti par la colonne cervicale peut dépasser 18 kilos.

On parle alors de "tech neck" quand des symptômes d’inconfort apparaissent au niveau du cou et de la nuque : douleur cervicale, raideur, inconfort pouvant aller jusqu’aux épaules, voire des maux de tête ou des migraines.

Le "tech neck" a aussi des effets sur la peau

Des médecins évoquent le "tech neck" pour faire référence aux rides qui apparaissent sur le cou à force de baisser la tête pour écrire des textos et consulter son smartphone. Bien évidemment, ce ne sont pas les seules actions qui favorisent ces plis au niveau du cou. En effet, nous devons aussi fléchir la tête quand nous lisons. Mais ces nouvelles habitudes accélèrent visiblement la formation des rides.

Fine et délicate, la peau du cou est facilement comprimée par ces gestes répétitifs. Pour y remédier, de nombreuses personnes choisissent de recourir à la médecine esthétique. Les traitements anti-rides sont alors privilégiés, comme les injections de produits de comblement.

Comment prévenir le "tech neck" ?

Vous vous demandez s’il est possible de prévenir ce mal ? La réponse est oui, en améliorant sa posture. Tout d’abord, évitez de rester la tête penchée vers le bas trop longtemps et trop souvent pour ne pas faire souffrir votre nuque. Des moments de digital detox sont donc à prévoir, d’autant plus qu’une surexposition aux écrans présente aussi d’autres inconvénients (atteinte oculaire, troubles de l’attention, etc.).

Si vous êtes en télétravail et/ou devez participer régulièrement à des réunions virtuelles, veillez aussi à rendre votre bureau plus ergonomique. Pour cela, surélevez votre écran de façon à avoir la tête bien droite et les yeux dirigés vers la partie supérieure de votre ordinateur. Et surtout, n’oubliez pas de bouger en alternant les positions assise et debout, même lorsque vous travaillez.

Enfin, la peau du cou mérite autant d’attention que celle du visage. Elle a aussi besoin d’être hydratée et d’être protégée avec une crème solaire avant de sortir.