Huile essentielle d’ail : quand et comment l’utiliser ?

Accueil > Huiles essentielles > Huile essentielle d’ail : quand et comment l’utiliser ?

Grâce à ses saponines stéroïdiennes, ses composés soufrés et ses ajoènes, l’huile essentielle d’ail est un petit trésor aux multiples vertus. Bien qu’elle soit très peu connue et malgré son odeur assez particulière, elle permet de soigner un certain nombre de maux.

par La rédaction 306 Il y a 0 message de forum.

Les bienfaits de l’huile essentielle d’ail pour le système digestif et urinaire

L’huile essentielle d’ail présente de multiples indications thérapeutiques. Agissant comme un excellent antiseptique, elle est recommandée en cas de nausées, de ballonnements, de flatulences ou de spasmes au niveau de l’estomac. Antibiotique naturel, cette huile essentielle vous aide également à lutter contre les bactéries et les virus susceptibles de provoquer des infections intestinales. Sur le plan urinaire et génital, l’HE d’ail fait des merveilles sur diverses affections, comme les cystites, les mycoses vaginales et les inflammations de la vessie.

Les vertus de l’huile essentielle d’ail pour le système respiratoire et la circulation sanguine

L’HE d’ail est indiquée pour soigner certaines maladies du système respiratoire. Bronchodilatateur naturel, elle soulage rapidement les toux grasses ainsi que les infections des bronches et lacongestion des voies respiratoires. En ce qui concerne la circulation sanguine, cette huile essentielle aux multiples vertus est vivement conseillée aux personnes souffrant d’hypertension, grâce à son effet hypotenseur. En fluidifiant le sang, elle favorise une meilleure circulation sanguine tout en prévenant la formation de dépôts au niveau de la paroi des vaisseaux sanguins. Elle aide également à calmer les symptômes de tachycardie ou d’arythmie.

L’HE d’ail pour la peau et les cheveux

Contrairement à ce que l’on pense, l’HE d’ail présente des propriétés bénéfiques pour la peau et les cheveux. En usage capillaire, elle aide à lutter contre la séborrhée et les pellicules. En favorisant la circulation sanguine, elle prévient la chute des cheveux. En réactivant l’activité du bulbe capillaire, elle est également une bonne alliée pour les personnes qui ont du mal à se faire pousser les cheveux. Grâce à son action antibactérienne et antifongique, elle permet d’avoir un cuir chevelu sain, en bonne santé et sans pellicules.

Utilisée sur la peau, elle soulage la plupart des maux de l’épiderme, allant de la simple piqûre d’insecte et des mycoses aux cas de gale. Ses vertus astringentes et cicatrisantes sont avantageuses pour les peaux acnéiques.

Quelques précautions d’emploi

Une huile essentielle reste un produit qui présente des risques et dangers en raison de sa forte concentration. Bien qu’elle présente de multiples vertus thérapeutiques, l’huile essentielle d’ail ne déroge pas à cette règle.

Elle est bien évidemment recommandée aux adultes, sauf en cas de troubles de la coagulation sanguine ou de traitement anticoagulant. En revanche, elle est déconseillée pendant l’allaitement, la grossesse et chez les enfants âgés de moins de 6 ans.
Si vous décidez de l’ingérer, il faut la diluer dans une cuillère d’huile végétale ou déposer quelques gouttes sur un comprimé neutre. Pour une application cutanée, veillez toujours à la diluer dans de l’huile végétale avant de l’utiliser en massage ou en onction. Pour les cheveux, vous devez également la diluer dans votre shampoing, dans de l’huile, dans votre masque ou dans de l’eau florale.

Notez cet article

1 vote