Huile essentielle de serpolet

On ne la connait que très peu, cette plante appelée « le serpolet » contient pourtant une huile essentielle qui renferme de nombreuses vertus thérapeutiques. L’huile essentielle de serpolet est un remède naturel pour pallier les maux quotidiens.

Le serpolet, une plante médicinale

Son nom vient du grec « thymus serpyllum ». Tandis qu’en botanique, les scientifiques l’appellent « serpolet » ou « thym sauvage », le serpolet est appelé couramment le « pillolet » ou le « serpoulet ». Classé dans la famille des labiées, ce type de thym sauvage est en fait une plante vivace dont la hauteur varie de 10 à 50 cm. Poussant en touffes, le serpolet peut s’étendre jusqu’à 50 cm de largeur. Il pousse en Europe, et il est plus aisé d’en rencontrer sur les terrains secs, dans les zones de broussailles, des rochers ou des dunes. Étrangement, il est déconseillé de planter le serpolet dans une terre trop riche, puisqu’il apprécie les sols maigres, où il donne le meilleur de lui-même. Ses fleurs de couleur rose se regroupent en épis ; elles fleurissent au début de l’été, jusqu’en octobre. D’ailleurs, c’est pendant cette saison que sont cueillies les parties utilisées en phytothérapie. Les feuilles, elles, sont petites et ovales. Enfin, le serpolet détient une senteur particulièrement agréable. Constituée de tanin, de résine, de saponoside, l’huile essentielle fait particulièrement le succès de cette plante aujourd’hui.

Les nombreux bienfaits thérapeutiques du serpolet

L’essence de serpolet est obtenue par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau de ses sommités fleuries. L’huile qui en résulte est riche en phénol terpéniques, notamment le thymol. Elle contient également des monoterpénols, des monoterpènes, des sesquiterpènes. Bref, de puissants actifs contre les maux. Et en cette veille de l’hiver, l’huile essentielle de serpolet lutte contre les troubles digestifs, la grippe, l’asthme, la toux, les maux d’estomac et l’entérite. En effet, le serpolet est un puissant antiseptique et possède également des propriétés antivirales. En cas de douleurs abdominales, ballonnements, troubles digestifs... pensez-y, car cette essence a des vertus stomachiques et antispasmodiques. Appliquée en bain de bouche, une infusion de serpolet permet de soigner les irritations et les inflammations des gencives. Bue en gargarisme, elle soigne les maux de gorge et l’angine. Comme la plupart des thyms, le serpolet lui aussi s’utilise en fumigation pour aider à guérir les rhinites et les sinusites.

Les diverses utilisations de l’huile essentielle de serpolet

Pour bénéficier de ses nombreuses vertus thérapeutiques, il est possible de boire cette essence en infusion. Elle s’utilise en friction également, mais attention cependant à ne pas en appliquer directement sur la peau car il y a de fortes probabilités d’irritation. De même, il est fortement déconseillé de vous exposer trop longtemps au soleil après une application cutanée de cette huile. Par ailleurs, il est également contre-indiqué d’en verser, même quelques gouttes, dans le bain ; dans le cas contraire, elle est susceptible d’être à l’origine de réactions dangereuses. Comme de nombreuses huiles essentielles, celle du serpolet est formellement interdite aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux enfants en bas âge et ceux de moins de 12 ans. Dans tous les cas, l’avis du médecin ou du spécialiste est nécessaire avant toute utilisation. Lui seul pourra vous donner les indications d’utilisation. En France, l’huile essentielle de serpolet est vendue en flacon dans les herboristeries ou en pharmacie.

jeudi 18 novembre 2010 , par Articles santé beauté, Fanny Sylvestre - administratrice, Rédactrice en chef

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages