Que traite la microkinésithérapie ?

La microkinésithérapie utilise plus volontiers les
vocables de dysfonctionnements ou d’altérations
que celui de maladie qui est la forme particulière
d’un processus morbide.

Cette précision établie, la
discipline a prouvé son efficacité dans le traitement de
désordres liés à l’appareil musculo-osseux (entorse,
luxation, tendinite, séquelles de fracture, lumbago,
torticolis et autres douleurs rhumatismales).
Mais elle s’applique aussi à bien d’autres
dysfonctionnements puisque l’altération ou la
disparition de la manifestation rythmique tissulaire peut
être provoquée par des causes innombrables auxquelles
chacun(e) est exposé(e) tout au long de sa vie.

Retenons que :

les chocs et traumatismes physiques (entorses,
élongations,…) provoqués par les chutes, accidents,
bousculades, coups, bagarres… vont modifier les
manifestations rythmiques des tissus musculaires et des
aponévroses (membranes qui enveloppent les muscles
ou qui fixent les muscles aux os) et peuvent également
parfois avoir des retentissements sur les viscères.

Les chocs psychologiques ou émotionnels
(frustrations, conflits, échecs scolaires, problèmes
relationnels, deuils, ruptures…) vont dérégler les
circuits nerveux et sont à l’origine de la plupart des
troubles dits fonctionnels. Leurs lieux d’inscription
renseignent sur leur nature.

Les toxiques et pollutions :aliments, métaux lourds (zinc,
mercure,plomb…),poisons (venins,vaccins,antibiotiques,
drogues…) et les pollutions environnementales (nucléaires,
atmosphériques, électro-magnétiques…) affectent le
rythme vital des tissus muqueux et du système endocrinien.
C’est précisément cette cause responsable que
recherche le microkinésithérapeute, qui peut avoir
surgi quelques mois, quelques années, voire même
quelques décennies plus tôt ! Si ce choc initial n’est pas
verbalisé par le patient, il est souvent surprenant de
constater qu’il revient à sa mémoire lorsque les tissus
sont corrigés, un peu comme si l’on réveillait les tissus
en même temps que les souvenirs.
Notons que cette verbalisation n’est nullement une
condition sine qua non de l’efficacité du traitement
puisque celui-ci peut être effectué sur des
nourrissons, sur des personnes dont le
microkinésithérapeute ne parle pas la langue ou
sur des animaux.

Indications
Contre-indications

Il n’existe aucune contreindication
à la
microkinésithérapie et la
complémentarité avec toute
autre médecine alternative ou
allopathique est totale. Il
convient seulement de ne pas
trop multiplier plusieurs
techniques de soin la même
semaine (homéopathie,
ostéopathie, acupuncture...)
car le corps recevrait alors
trop d’informations différentes
et pourrait s’en trouver
aveuglé.

vendredi 17 juin 2011 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages