l’huile d’argan

L’huile d’argan est un excellent anti ride, mais elle est aussi riche en oméga 3, oméga 6 et vitamines E et permet la régénération cellulaire. Mais comment et par qui est fabriquée l’huile d’argan ?

L’huile d’argan

Les origines de l’huile d’argan

L’huile d’argan est originaire du sud-ouest du Maroc. Elle est extraite de l’arganier qui appartient à la famille des Sapotacées. Il est surtout présent à Agadir, Essaouira et Taroudant. C’est un arbre épineux pouvant atteindre 10 mètres de hauteur. De plus, l’arganier peut vivre jusqu’à 200 ans.

La composition de l’huile d’argan

Il existe deux types d’huile selon que les amandons sont torréfiés ou non avant utilisation :

- Pour une huile destinée à la consommation, l’huile d’argan est extraite d’amandons torréfiés. Cette huile est plus sombre et présente un goût plus prononcé qui s’explique par la torréfaction. Elle est très nutritive.
- L’huile destinée à des fins cosmétiques ou médicales n’a pas d’odeur car les amandons ne sont pas torréfiés. Cette huile est plus claire que l’huile alimentaire.

L’huile d’argan a deux composants très importants :

- les vitamines E avec leurs principes anti-oxydants (lutte contre le vieillissement) qui sont présentes en grande quantité
- les insaponifiables avec un rôle restructurant

L’huile essentielle d’argan est la seule huile présentant ces deux composants très importants.

Les bienfaits de l’huile d’argan

L’huile d’argan est reconnue pour présenter des vertus nourrissantes, régénérantes et restructurantes. De la même manière, c’est une huile très efficace pour le visage, les cheveux et les ongles. Les principales vertus sont :

- l’action pour lutter contre le dessèchement de la peau (favorise l’hydratation)
- les vertus adoucissantes pour la peau
- elle agit sur les problèmes d’eczéma, d’acné, de psoriasis…
- elle est anti-rougeur pour la peau
- elle agit sur les gerçures ainsi que sur les brûlures
- elle permet de soigner la varicelle
- elle aide à réduire les vergetures chez les femmes enceintes
- elle prévient les risques de fausse couche
- elle permet de lutter contre le vieillissement de la peau
- l’huile d’argan a des actions fortifiantes sur les ongles
- elle permet de régénérer les épidermes fatigués
- elle permet de réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang et elle augmente le taux de bon cholestérol
- elle réduit l’hypertension
- elle permet également de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires
- elle présente un effet positif sur le fonctionnement du foie
- elle est analgésique et anti-inflammatoire : elle permet de soulager les rhumatismes, les crises d’arthroses, les douleurs articulaires…
- elle possède également des propriétés amincissantes : son effet anti-obésité est dû à son action coupe-faim

Les utilisations de l’huile d’argan

L’huile d’argan s’utilise en applications cutanées sous forme de massages, par exemple, ou en huile alimentaire. En effet, elle entre dans la composition du couscous ou de vinaigrettes. Les propriétés nutritives et diététiques sont reconnues et sont d’ailleurs supérieures à l’huile d’olive. Elle a un goût fruité et elle permet de redonner de la saveur aux plats. Bien qu’à manipuler avec précaution, l’huile d’argan a des effets coupe-faim.

C’est une huile dont le coût est un des plus cher sur le marché mondial des huiles alimentaires.

Lorsque vous utilisez l’huile d’argan de façon régulière, elle réduit de 50% les risques de développer une hypertension artérielle. Alors pourquoi vous en privez !


L’huile d’argan est une huile dont le coût est un des plus cher sur le marché mondial des huiles alimentaires.
L’huile d’argan est extraite de la noix de l’arganier, arbuste poussant
exclusivement dans le sud marocain : son utilisation est à la fois cosmétique,
culinaire et diététique.

Riche en oméga 3, en oméga 6 et en vitamines E, elle est très efficace contre le
dessèchement de la peau et permet la régénération cellulaire : C’est un excellent
anti-rides.

Au niveau culinaire, avec son petit gout de noisette, elle s’utilise comme l’huile
d’olive première pression à froid.

Sa forte concentration en acide oléique lui confère des vertus anti-oxydantes.

L’huile d’argan, produit miracle paré de toutes les vertus.

Antiride, anti-oxydante, et même anti cholestérol. Les grands chefs l’ont eux aussi adoptée et l’utilisent pour sa saveur de noisette grillée. Mais que sait-on de ce produit artisanal fabriqué uniquement au Maroc par des villageoises Berbères, et comment cette huile est devenue l’une des plus chères au monde.

L’huile d’argan, le nouvel or du Maroc

Paris à deux pas des Champs-Elysées, l’un des spas les plus prestigieux du monde. Dans la plus grande discrétion, stars et hommes d’affairent viennent s’offrir un moment de calme, de luxe, et de volupté. Pour répondre aux exigences de sa clientèle, la responsable des massages, utilise depuis peu, un produit que l’on dit exceptionnel. Une huile de massage magique, nommée « huile d’argan ».

L’huile d’argan, c’est la nouvelle star des spas. Les masseurs ne jurent que par elle, et les clients réservent des semaines à l’avance leur séance de massage. 150 euros pour une heure de détente à l’huile d’argan, c’est le prix à payer pour profiter des bienfaits de cette huile que l’on nous vend comme le nouveau produit miracle.

La responsable de ce spa explique :

«  C’est une huile qui a un pouvoir exceptionnel au niveau de la régénération de la peau, qui a aussi beaucoup d’antioxydants donc qui est un facteur antivieillissement, et qui a un côté très nourrissant pour la peau. Nos clients ont envie de découvrir des choses exceptionnelles, précieuses, rares, donc c’est vrai que ça rentre tout à fait dans ce cadre là. »

Mais l’huile d’argan n’est pas seulement l’huile de massage à la mode. Avec sa saveur de noisette grillée, c’est la nouvelle coqueluche des grands chefs. Un produit gastronomique à 140 euros le litre dans certaines épiceries fines.

C’est aussi un produit de beauté qui séduit les plus grandes marques de cosmétique. Dans les supermarchés, gels douche, shampoing, baumes à l’huile d’argan envahissent les rayons. Aucune marque ne veut passer à côté du produit phare. Pourtant, l’huile d’argan est un produit artisanal rare, fabriqué uniquement au Maroc par les villageoises berbères.

Comment est fabriquée l’huile d’argan

fruit de l'arganierTout commence ici, au sud-ouest du Maroc. Dans cette région, pousse un arbre surprenant, que les touristes appellent l’arbre à chèvres. Les biquettes grimpent dans les branches pour en déguster les fruits. Cet arbre, c’est l’arganier, l’emblème du Maroc. Une espèce très rare, vieille de plusieurs millions d’années, et qui ne pousse qu’au Maroc.

Au cœur des montagnes de l’Atlas, depuis toujours les jeunes filles berbères récoltent les fruits de l’arganier à la main pour les apporter à leurs mères. Tous les jours elles doivent récolter un litre d’huile d’argan.

Les femmes s’en servent pour la cuisine, mais aussi pour protéger leur peau du soleil. Première étape, concasser la noix très dure de l’arganier entre deux pierres pour en extraire les amandes. Ensuite, elles font griller les amandes au feu de bois avant de les presser pendant des heures dans un moulin pour obtenir la pate d’argan. Un travail laborieux. Faire un litre d’huile prend toute la matinée, c’est très fatiguant. Les femmes qui font l’huile d’argan ne peuvent rien faire d’autre de la journée tellement la tâche est difficile et elles sont fatiguées.

Pour obtenir l’huile, il faut rajouter à la pate d’argan une quantité d’eau bien précise. Un savoir faire ancestrale transmis de génération en génération. Les hommes ne fabriquent l’huile d’argan, cette tâche est exclusivement le travail des femmes et des filles qu’elles apprennent dès leur plus jeune âge.

Il faut 6 heures de travail et les fruits d’une dizaine d’arbres pour produire ce litre d’huile d’argan. Un liquide sacré chez les berbères. Des femmes en mangent tous les jours à l’heure du thé. Elles font une pâte à l’huile d’argan qu’elles donnent à manger aux bébés qui les rendent très robustes. Avant il n’y avait pas de lait, on ne donnait que ça aux nourrissons.

D’après des témoignages de femmes berbères, Les gens élevés à l’huile d’argan, quand ils vieillissent, n’ont aucune ride, parce qu’ils s’en mettent sur le visage et sur les mains. Les vertus magiques de l’huile d’argan, il n’y a pas que les femmes berbères qui s’y intéressent.

A Rabat, la capitale du Maroc, une spécialiste des plantes médicinales mène depuis 10 ans dans son laboratoire de nombreuses recherches sur l’huile d’argan. Elle a étudié ses effets sur les maladies cardio-vasculaires et sur le vieillissement de la peau.

Zoubida Charrouf – chercheuse à l’université de Rabat :

« C’est une huile qui a des propriétés anti oxydantes, c’est pour ça qu’elle prévient les rides. Pour prévenir les maladies cardio-vasculaires, il est recommandé de prendre une cuillérée à soupe par jour. Moi-même j’utilise l’huile d’argan tous les jours, et c’est vrai que j’avais un taux de cholestérol de 2,6 et actuellement je suis à 2,1 mais il faut beaucoup de temps pour que ça baisse vraiment le taux de cholestérol. »

L’huile d’argan a-t-elle vraiment des vertus médicinales ?

L’agence française de sécurité à répondu à la question. Pour la nutritionniste en chef, l’argan n’est pas un médicament. Si l’huile d’argan comme l’huile de colza peut atténuer le cholestérol, ses propriétés ne sont pas efficaces pour toutes les populations.

Irène Marguaritis, chef nutritionniste AFSSA :

« L’huile d’argan ne présente pas forcément des qualités qui vont permettre de rééquilibrer les apports alimentaires en certains acides gras qui sont déjà déséquilibrés chez nous. Ce qui est peut-être vrai au Maroc dans un contexte alimentaire donné peut ne pas l’être chez nous parce que nos habitudes alimentaires sont différentes et nos habitudes de vies sont différentes. »

Zoubida Charrouf a créé la coopérative de production d’huile d’argan qui sera gérée par les femmes berbères elles-mêmes. Du commerce équitable. 34 femmes berbères de la coopérative sont autonomes. Maintenant la coopérative dispose de presses mécaniques, qui procurent une meilleure hygiène et qui peuvent produire jusqu’à 4000 litres d’huile d’argan par an. L’huile servira à l’élaboration de tous les produits cosmétiques cités précédemment (huiles de massage, gels douche…)
L’huile d’argan est exportée maintenant partout dans le monde, au Japon, en France, au Canada… un succès inespéré pour les femmes du village.

L’huile d’argan des femmes berbères parvient à conquérir les palaces les plus luxueux.

A Agadir, cité balnéaire, on trouve des boutiques spécialisées dans ce nouveau commerce de l’or jaune qui attire les touristes en masse. Un supermarché où l’on trouve des centaines de produits à base d’huile d’argan, contre la cellulite, l’eczéma, le cholestérol et même le psoriasis.
Attention aux coopératives déguisées, qui ne redistribuent pas l’argent aux femmes mais pour leur propre compte afin d’obtenir des subventions accordées aux coopératives uniquement, mais se servent d’un discours commercial bien rodé mettant en avant cet argument.

Attention aux huiles d’argan falsifiées

Après analyse de certaines huiles achetées au Maroc, certaines huile d’argan ne contiennent carrément pas d’huile argan ! Les analyses ont révélé un résultat sans appel. Sa composition : 100% 0% argan ! Il est malheureusement difficile de faire ces analyses soi-même…

Pour info :

Benoit Robbine, PDG du groupe ABSIM, est le plus grand producteur d’huile d’argan dans le monde. Il achète ses amendons d’arganier sur place et se déplace personnellement pour en vérifier la qualité et n’achète que les amandes d’excellente qualité. Les amendons sont triés à la main par une cinquantaine de femmes sur place. Pour répondre aux exigences des laboratoires cosmétiques, l’amendons doit être d’une qualité irréprochable. Large, blanc, gras. 30 tonnes sont pressées dans son usine pour produire plus de 15.000 litres d’huile d’argan. L’huile d’argan est revendue par bidons de 200 litres aux plus grandes marques de cosmétiques.

Quelle est la teneur réelle d’huile d’argan dans les produits vendus en supermarchés tels que les shampoings ou autres cosmétiques ?

Sur un test réalisé sur 5 produits cosmétiques au hasard, Moins de 2% d’huile argan pour un gel douche, moins de 2% pour une huile pour cheveux, même résultat pour le savon, le shampoing et la crème pour les mains.

L’huile d’argan est-elle efficace avec si peu d’huile d’argan. Selon Daphné Thily Bensoussan, dermatologue, ça ne serait pas le cas. Elle est d’accord sur le fait que l’huile d’argan a des vertus hydratantes entre autre, mais moins de 2% est trop peu pour garder les propriétés réelles de l’huile d’argan pure. Ce n’est qu’un argument marketing.

Les grands groupes cosmétiques n’ont pas le même discours naturellement...

arganier ou arbre à chèvresReste un souci écologique : les arbres naturels disparaissent et ceci a pour conséquence l’avancée du désert, l’arganier qui va disparaître, l’exode rural vers les villes marocaines, vers l’Europe de toute la population. La désertification dans tous les sens du terme.
L’arganier a été classé patrimoine universel par l’UNESCO et l’union européenne vient de financer la plantation de 40.000 arbres. Mais cette espèce qui ne pousse qu’au Maroc est capricieuse. Il va falloir attendre 10 ans avant que ces nouveaux plans de donnes de fruits. Personne ne sait s’ils produiront une huile de bonne qualité. Si la source venait à se tarir, le miracle de l’argan ne serait alors qu’un mirage.

Ces information sont issues de l’émission sur Envoyé Spécial sur l’huile d’argan du mois de janvier 2008.

lundi 21 janvier 2008 , par fabrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages