Les bienfaits et vertus du melon

Le melon est un fruit très apprécié pour sa chair juteuse, son goût unique et son parfum tenace. Il possède entre autres des qualités thérapeutiques souvent négligées et diminuées par certaines pratiques culinaires. Découvrez ses bienfaits !

Les effets du melon sur la digestion et l’élimination de toxines

Le melon est riche en eau, en vitamines et en fibres. Ces éléments font de lui un excellent rafraîchissant. Il résout en même temps les problèmes d’obésité. Il constitue également un remède pour les hépatiques. En effet, le melon possède des minéraux alcalins qui neutralisent l’acidité du foie. En outre, sa richesse en fibres favorise le transit intestinal. C’est un laxatif puissant et une arme intéressante contre l’hémorroïde. Pour excréter les toxines de l’organisme, le melon est un aliment de choix. Il possède des vertus diurétiques et évite la rétention d’eau par l’organisme. De plus, il soigne les inflammations du rein au même titre que les calculs.

Autres bienfaits du melon

Grâce à la présence de vitamine A dans ce fruit, il soigne les troubles de la vue, et plus particulièrement la cataracte. Le melon permet aussi de lutter contre le rhumatisme, la goutte et l’anémie. Sa consommation est également à favoriser en cas d’hypertension artérielle ou de déficience immunitaire. C’est une prévention contre la tuberculose. À part cela, le melon peut être employé en cas de déminéralisation ou encore d’arthrite. En usage externe, il évite les démangeaisons et les inflammations de la peau. Enfin, il contient le SOD ou superoxyde dismutase, un puissant antioxydant.

Comment exploiter le melon ?

Choisissez un fruit bien mûr. De préférence, ne le mélangez pas avec d’autres ingrédients. Mangez le melon en nature, non glacé et sans sucre. Pour information, un bon melon doit être lourd, sans tache et parfumé. En été, il hydrate et rafraîchit. Vous pouvez très bien le consommer en guise d’encas, deux heures avant le repas. Même s’il possède de multiples bienfaits, attention à ne pas en abuser au risque d’attraper le prurit périnéal. Le melon est aussi à proscrire en cas de diabète à cause de sa concentration élevée en sucre. Il ne faut pas en manger en cas d’entérite, de diarrhée ou d’aérophagie.

mercredi 25 mai 2011 , par La rédaction

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages