Le perfectionnisme : une pathologie à soigner

Le perfectionnisme est un trouble psychologique à ne pas prendre à la légère. Comment se défaire de cette quête obsessionnelle de perfection à l’origine d’échecs répétitifs dans la vie ?

Le perfectionnisme : causes et manifestation

Le perfectionnisme désigne l’envie constante d’un individu d’effectuer à la perfection les tâches qui lui incombent au quotidien. Ce désir excessif de perfection, tant au niveau de l’apparence physique que de l’agissement, vise essentiellement le respect d’autrui et par là même le rehaussement automatique de l’estime de soi. Le perfectionnisme est un tempérament acquis. L’éducation parentale, l’influence de la société, la persistance du complexe d’infériorité au cours de l’adolescence sont des facteurs entraînant la formation puis le développement d’un tel tempérament chez un individu.

Le perfectionniste est généralement une personne qui divinise l’effort. Autrement dit, l’individu compte atteindre les objectifs qu’il s’est fixé en travaillant sans relâche et avec persévérance. Le souci, c’est que les objectifs que la personne se fixe sont généralement inatteignables. Du coup, elle vit la plupart du temps sous l’emprise du stress. Si chaque réussite peut permettre de rehausser l’estime de soi, chaque échec peut plonger la même personne dans le désespoir et agrandir son complexe d’infériorité. Dans le même ordre d’idée, les échecs répétitifs chez le perfectionniste alimente sans cesse la tendance au suicide.

Le perfectionnisme : effort personnel ou assistance psychologique ?

Le perfectionnisme ne se range absolument pas dans la catégorie des qualités humaines à posséder. Il est surtout synonyme d’excès dans la mesure où les objectifs fixés par l’individu enclin à cette pathologie relèvent de l’irréalisable. Aussi, le perfectionniste doit se remettre en question. Il doit apprendre à se fixer des objectifs humainement réalisables et surtout à la portée de ses moyens physiques, intellectuelles et pécuniaires. Dans la mesure où le mieux est l’ennemi du bien, s’attarder dans les détails lors de l’exécution d’un travail s’avère une erreur. Le travail risque de ne pas aboutir à terme et donc de conditionner l’échec.

Au cas où le perfectionniste ne daigne pas se remettre en question et accumule a répétition les échecs au cours de sa vie, l’assistance psychologique devient une nécessité. Le devoir de l’amener chez un psychothérapeute incombe à sa famille et à ses proches. Le thérapeute s’attèlera à découvrir l’origine réelle de la pathologie chez le troublé. Par divers procédés de traitements psychologiques, il essayera de pallier la faible estime de soi du perfectionniste en lui ouvrant les yeux sur les réalités de l’existence. Se comparer aux autres et vouloir à tout prix faire mieux qu’eux est une erreur. L’essentiel, c’est de s’accepter soi-même en tentant de d’améliorer ses conditions de vie.

vendredi 8 janvier 2010 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages