La pressothérapie

La pressothérapie s’effectue par le biais d’un appareil électrique qui permet de faciliter le retour veino-lymphatique. Ceci se fait au moyen de bottes, de manchons ou d’une ceinture pour l’abdomen. Ils exercent une compression mécanique des tissus, par gonflement suivie d’une décompression et ceci à un rythme et à une pression réglable.

La prossothérapie ou presso esthétique

La pressothérapie restant réservée au milieu médical, on préfèrera employer le terme de presso-esthétique dans les centres de beauté.

La pressothérapie s’effectue par le biais d’un appareil électrique qui permet de faciliter le retour veino-lymphatique. Ceci se fait au moyen de bottes, de manchons ou d’une ceinture pour l’abdomen. Ils exercent une compression mécanique des tissus, par gonflement suivie d’une décompression et ceci à un rythme et à une pression réglable.

Le système pneumatique a évolué, on peut distinguer trois générations d’appareils :

Les appareils de 1ère génération qui induisent une compression dite « globale » de l’ensemble des membres inférieurs.

On observe donc 2 phases :

- Phases de compression qui déplace des liquides (sang, lymphe) à résorber vers les canaux collecteurs avant de les accompagner dans les réseaux évacuateurs,
- Phase de décompression qui joue un rôle actif dans la résorption capillaire par un phénomène d’aspiration.

Le tout permet une vidange très efficace des réseaux veineux et lymphatiques

Les appareils de 2ème génération où la compression « globale » a évolué vers une compression dite « étagée ». Dans ce cas, la botte est divisée en 3 à 5 compartiments afin que la compression s’installe progressivement de la partie distale à la partie proximale du membre inférieur. Le soin est ainsi plus physiologique.

Les appareils de 3ème génération réalisent une compression pneumatique physiologique dite « dynamisée », en déterminant non pas des compartiments segmentés arbitrairement, mais de véritables zones de pressions qui respectent parfaitement l’anatomie. Le système comprend 3 groupes d’alvéoles :

- L’un (dessus des jambes) est gonflé à une pression choisie en début de séance et conservée ainsi pour constituer un élément de maintien et de contre-pression.
- Un autre (voûte plantaire) est alimenté de façon pulsée.
- Le dernier (dessous des jambes) imprime un cycle alternatif de gonflage puis de dégonflage de façon « étagée » selon le rythme choisi.

effets physiologiques de la pressothérapie

- Augmentation du flux veineux et du flux lymphatique
- Accélération de la résorption des liquides,
- Diminue la sensation de jambes lourdes,
- Elimination des déchets et des toxines,
- Diminue les œdèmes,
- Diminue la fatigue des jambes,
- Facilite la pénétration des principes actifs,
- Effet relaxant.

Effets esthétiques de la pressothérapie

- Affinement de la silhouette,
- Atténue l’aspect « marbré »,
- Raffermissement des tissus endommagés.

Indications :

- Jambes lourdes et volumineuses (rétention d’eau),
- Sensibilité des zones graisseuses,
- Cliente nerveuse, stressée,
- Gêne post opératoire en accord avec le chirurgien,
- Léger problèmes circulatoires.

Contre indications :

- Maladies variqueuses, artériopathies évoluées,
- Hypertension,
- Tumeurs, cancers, etc.,
- Infections locales, dermatoses,
- Problèmes cardiaques,
- Phlébites,
- Toute autre contre indication d’ordre médial.

Normalement l’esthéticienne devrait demander si vous avez des problèmes particuliers avant une séance de presso thérapie, mais il est bien de spécifier également de vous-même tout problème médical.

Comment se déroule une séance de pressothérapie ?

L’esthéticienne vérifie l’intégrité du système électrique et pneumatique et vous installe confortablement. Elle passe un produit nettoyant désinfectant sur les jambes. Ensuite elle applique un produit sous forme de gel ou de crème (marron d’Inde, ruscus…) qui agira en synergie avec le drainage pneumatique. Elle enfile sur les jambes une première garniture jetable en plastique, puis les bottes. L’appareil de presso esthétique devra être programmé en fonction des effets recherchés. Le programme s’arrête tout seul en fin de soin. Le soin se termine par l’application d’un produit spécifique.

Précautions d’emploi

- Les bottes ne doivent pas être trop serrées
- La pression maximum est de 50 à 60 mb afin de respecter la fragilité du système lymphatique,
- La durée d’une séance est en général de 20 à 30 minutes, mais elle pourra être plus longue,
- Par mesure d’hygiène, des enveloppes protectrices jetables sont utilisées,
- Il faut équilibrer les cycles de compression par des temps de décompressions suffisants pour permettre le phénomène d’aspiration ainsi que pour éviter une hyperhémie.

mardi 5 août 2008 , par Fanny Sylvestre - administratrice

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages