Le sambo, un art martial pour le maintien de la forme

Discipline martiale à la fois souple et tonique, le sambo permet la fortification du corps et du mental et par là même, l’entretien de la santé.

Origine et principes de base du sambo

Le sambo est un art martial né en Russie dans le courant des années 1930. Il a été perfectionné au fil du temps par trois étoiles des arts martiaux russes à savoir Viktor Afanasevich Spiridonov, Vasily Sergeevich Oshchepkov et Anatoly Arkadevich Kharlampiev. Bien avant le Systema, le sambo a été l’art martial de prédilection de l’armée russe. Quelques années après, la discipline est devenue accessible au grand public. Sport de bien-être et de compétition, le sambo est une discipline codée. Il remplit toutes les conditions requises pour mériter la qualification d’art martial. La Fédération Internationale gérant la pratique du sambo dans le monde se situe à Moscou.

Le sambo mélange harmonieusement des techniques issues du judo, de la lutte et du close-combat. Aucun document historique ne mentionne cependant si les créateurs du sambo se sont inspirés ou non du judo, codifié par Jigoro Kano, lors de la mise en place des assises théoriques et techniques de la discipline. Le sambo intègre des techniques de projection, des techniques d’immobilisation et des clés. Il intègre aussi des techniques de frappes avec les poings, les jambes, le coude et le genou. Le sambo peut être pratiqué par tout le monde. La participation aux compétitions est optionnelle en sambo.

Le sambo dans la pratique

Le sambo se pratique dans une salle pourvue de tatami. Les participants portent la tenue typique lors de l’entraînement, à savoir la veste nommée kurtka, fermée par une ceinture, un short appelé trusi et des chaussures souples dénommées sambofki. Le formateur enseigne au préalable aux pratiquants l’art de maintenir leur équilibre et l’art de chuter avant de leur enseigner les techniques de combat relatives au sambo. Le travail à deux est fréquent lors d’une séance. Pour les pratiquants de niveau avancé, le coach leur propose quelquefois des combats souples, histoire de vivre un peu l’ambiance des complétions.

Comme pour la plupart des arts martiaux, une séance de sambo s’achève par du stretching et des exercices de respiration. Cet art martial permet un meilleur développement de la force physique et de la force mentale. Il assouplit également les muscles et assure une bonne évacuation du stress. Il permet d’acquérir de bonnes bases en matière de self-défense, idéales pour faire face aux agresseurs dans les rues. Le sambo développe également la musculature et permet l’affinement de la silhouette. Investissez-vous dans le sambo. Vous saurez réellement oh combien il est efficace pour l’entretien de votre mieux-être et de votre santé.

mardi 11 janvier 2011 , par Articles santé beauté

Articles qui peuvent vous intéresser


Administratrice du site : Fanny Sylvestre

Videos massage

voir tous les massages en vidéo
radio zen, des musiques de relaxation pour accompagner vos massages